Home People Jada Pinkett, la femme de Will Smith avoue souffrir d’alopécie

Jada Pinkett, la femme de Will Smith avoue souffrir d’alopécie

Capture d'écran Facebook

Dans une séquence très émouvante, Jada Pinkett Smith s’est confiée sur les raisons qui la poussent à désormais porter presque en permanence un turban sur la tête lors de ses apparitions publiques. L’actrice et chanteuse souffre en effet d’alopécie, une perte massive de cheveux.

Voir ses cheveux tomber en masse et son crâne apparaître progressivement. Craindre les espaces et les trous, révélant une calvitie. L’alopécie, si elle touche de nombreuses femmes à un moment de leur existence, reste un sujet très tabou. Et une affection douloureuse à vivre psychologiquement tant on associe les cheveux à la féminité et tant le problème est complexe à soigner et à masquer.

Briser le silence

Alors, pour permettre à celles qui en sont victimes de mieux le vivre, Jada Pinkett Smith a choisi de parler de ses propres difficultés et de ses craintes. Dans l’émission Red Table Talk diffusée sur Facebook et que la star anime en compagnie de sa mère Adrienne et de sa fille Willow, la femme de Will Smith a expliqué la raison qui l’amène aujourd’hui à ne plus forcément oser se découvrir la tête en public.

Je perds mes cheveux. Un jour, j’étais sous ma douche et j’avais les mains pleines de cheveux. Je me suis demandé: « Vais-je ­devenir chauve? »

Une situation particulièrement dure, qui a amené l’actrice et chanteuse à « littéralement trembler de peur » et à réaliser de nombreux tests médicaux sans pour autant parvenir à un diagnostic sur les raisons de cette chute anormale de cheveux.

Un trouble compliqué

L’alopécie n’est en effet pas une cause en elle-même mais juste le terme désignant une perte de cheveux laissant le crâne partiellement ou totalement à nu. Son origine peut, elle, être liée à de multiples facteurs: la génétique, des médicaments, une maladie auto-immune, un choc psychologique, ou encore une dépression, une carence en oligo-éléments ou un stress longue durée. Autant de possibilités qui rendent le diagnostic et le traitement d’autant plus ardus.

Relativiser

Mais, en expliquant sa situation, Jada Pinkett a surtout souhaité délivrer un message positif. « Lorsque je porte mes turbans, je me sens comme une reine », a-t-elle ainsi raconté. La star veux égalemen relativiser son alopécie, qui, si elle est très désagréable, n’est pour elle rien en comparaison des drames auxquels d’autres doivent faire face. Une jolie leçon d’acceptation de soi, qui, on l’espère, permettra à de nombreuses femmes d’arrêter de considérer cette affection comme honteuse.

On découvre la séquence complète:

Like most women, my body has brought no shortage of controversy in my life, having to grow up smaller than most and now going into a new stage of maturity as a woman and now dealing with the many issues that come with growing older. Our 3rd episode of @redtabletalk discusses body image and the often paralyzing effect it has on women’s hearts and minds. See you at the table… link in bio . And if you’ve personally struggled with any of the topics we discuss on RTT or know someone who has, we have a Facebook group who’s here to support you on whatever journey you may be on. Join us on the show page to discuss what you’re feeling, ask questions, and learn how to tackle the issues with others who may have been there before. We’re here for you and we’re listening.

A post shared by Jada Pinkett Smith (@jadapinkettsmith) on

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.