Home Mode & Beauté Victoria’s Secret annonce la fin de son défilé annuel de lingerie

Victoria’s Secret annonce la fin de son défilé annuel de lingerie

Après avoir fait rêver de nombreuses mannequins en herbe, et titillé les esprits de ces messieurs, les Anges de Victoria’s Secret raccrochent leurs ailes. Une décision logique pour le géant de la lingerie, dont l’approche de la beauté féminine n’a eu de cesse de créer la polémique dernièrement.

C’est la fin d’une époque, et d’un objectif pour le moins lucratif pour les mannequins. De Laetitia Casta à Tyra Banks en passant par Gisele Bündchen, Heidi Klum, Irina Shayk ou encore Kendall Jenner, toute top qui se respecte a arpenté en petite tenue le podium du défilé Victoria’s Secret. C’est que devenir un Ange Victoria’s Secret, au-delà des tenues affriolantes et de la chance de pouvoir porter des dessous en diamant, c’était aussi l’occasion de devenir un « nom », et de décrocher des contrats très lucratifs, à commencer par celui liant les mannequins à la marque de lingerie. Qui vient aujourd’hui d’annoncer qu’elle n’organiserait plus son défilé annuel à l’automne. Raison officielle? « La mode est une industrie de changement ». Sauf que ce qui a surtout changé, ces dernières années, c’est la popularité du défilé.

View this post on Instagram

A post shared by Kendall (@kendalljenner) on

Alors qu’il y a cinq ans seulement, la retransmission du défilé à la télévision rassemblait encore près de 10 millions de téléspectateurs, l’édition 2018, elle, n’aura réussi qu’à intéresser un peu moins de 4 millions d’entre eux. Il faut dire qu’entre temps, les standards de beauté se sont libérés du carcan d’extrême minceur et de peau parfaite incarné par les Anges, et le positionnement de la marque passe mal. Après que la marque ait été critiquée pour son manque de diversité, le directeur marketing de Victoria’s Secret, Ed Razek, s’était funestement illustré en affirmant que jamais un mannequin transgenre ou plus voluptueux n’arpenterait le podium du défilé.

Parce que le défilé est un fantasme. C’est un défilé spécial de 42 minutes. C’est ce que c’est. C’est le seul du genre au monde, et n’importe quelle autre marque de mode au monde y réfléchirait à deux fois

Sauf que visiblement, la stratégie n’avait pas été si bien réfléchie que ça, puisqu’outre le désintérêt progressif pour le défilé, en mars dernier, une cinquantaine de boutiques Victoria’s Secret ont fermé leurs portes. En pleine tourmente, faisant figure de dinosaure irrespectueux dans une industrie de la mode de plus en plus inclusive, Victoria’s Secret s’est donc vue contrainte de changer de tactique de peur de connaître une fin météorique.

Dont acte: les Anges ont beau être immortelles, fini de les rassembler chaque automne pour parader en petite tenue.

Nous avons décidé de repenser le défilé Victoria’s Secret traditionnel. Nous pensons désormais que la télévision ne convient pas.

Oui, mais quel est le format convenable? « En 2019 et après, nous nous attardons sur le développement de contenus excitants et dynamiques et sur un nouveau genre d’événement, soumis à nos clientes sur des plateformes auxquelles elles sont accros », a expliqué Les Wexler, PDG du groupe L Brands auquel appartient Victoria’s Secret. Bientôt un défilé sur les réseaux sociaux, où les Anges Kendall Jenner et Gigi et Bella Hadid rassemblent des millions de followers? Affaire à suivre, mais une chose est certaine: si la marque ne profite pas de ce changement de cap pour célébrer la diversité, elle pourra aller se rhabiller.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.