Home Mode & Beauté Pourquoi certains boutons font super mal (et comment s’en débarrasser)

Pourquoi certains boutons font super mal (et comment s’en débarrasser)

La veille encore, tout allait bien, et là, ce matin, vous avez soudain un bouton de la taille d’un petit pays sur le menton. Comme si ça ne suffisait pas, le bouton en question est rouge vif, dur comme de la pierre, et ultra douloureux. Mais tiens, au fait, d’où est-ce que cette horreur vient?

Pour le savoir, on a fait appel à la science du Docteur Bruno Slaviero, médecin esthétique liégeois spécialisé entre autres dans l’obtention d’une belle peau. Pas de panique à avoir: si vous avez soudain un bouton de l’enfer, ce n’est pas que vous avez été maudite, mais simplement que votre production de sébum s’est un peu emballée. « Les boutons sous-cutanés résultent souvent d’une hyper production de sébum qui s’accumule dans la glande sébacée et forment une papule à la surface de la peau. Certains facteurs tels une mauvaise alimentation ou des troubles hormonaux peuvent accélérer la production de sébum.  Lorsque le sébum ne peut-être évacué car le pore est bouché, il va s’infecter par la bactérie Propionibacterium acnes ». Bon, mais pourquoi ça fait si mal alors?

Cette infection peut même se propager aux tissus environnants. C’est l’inflammation induite qui provoque la douleur et la rougeur. La dureté de la papule est la conséquence de l’accumulation de sébum dans la glande sébacée et de l’œdème lié à l’inflammation locale.

Donc en gros, on a un oedème sur le visage. Génial. Mais pour s’en débarrasser, on fait comment? Déjà, on respecte les trois commandements à éviter absolument.

Il faut éviter de percer un bouton avec ses doigts sinon c’est la porte ouverte aux bactéries. Il faut également absolument éviter d’ouvrir le bouton avec une aiguille ou tout autre objet pointu. On va également éviter de nettoyer sa peau avec du savon et préférer l’utilisation de cosmétiques adaptés.

Et même si on n’a qu’une envie, c’est de tripoter, le Docteur Slaviero rappelle qu’il « est préférable de supporter son bouton plutôt que de l’aggraver en le touchant ou en appliquant des produits inadaptés ». Et comme le maquillage va obstruer les pores de la peau, on fait attention à utiliser du maquillage non-comédogène. Autre bon plan?

Certaines huiles essentielles ont une action anti-bactérienne et/ou anti-inflammatoire, comme l’huile de théier, l’huile de lavande vraie, l’huile de géranium, l’huile de bois de Hô ou encore l’huile d’eucalyptus citronné. La combinaison de ces différentes huiles essentielles est idéale.

On peut aussi aller chercher de l’héxomédine transcutanée en pharmacie, à appliquer deux fois par jour à l’aide d’une compresse pour sécher le bouton sans qu’il ne s’infecte. Et surtout, on se rappelle qu’un bouton ne dure jamais que quelques jours, et que personne ne le voit autant que nous.

Lire aussi:
L’astuce infaillible pour camoufler un bouton
6 gestes beauté qui ont rendu ma peau plus belle
Attention, ces boissons alcoolisées causent un max de boutons

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.