De la viande sans souffrance, c’est possible ça?

    Niklas Rhöse
    Vous adorez la viande mais détestez l'idée de faire souffrir des petits animaux trop mignons? Il semblerait que quelqu'un vous ai entendu puisque SuperMeat a le projet fou de lancer la création de viande sans "meurtre" animalier. Fou ou pas?

    Un concept révolutionnaire

    Vous allez nous prendre pour des folles, mais OUI, il est apparemment possible d'avoir dans son assiette un beau steack bien juteux sans avoir, pour autant, à tuer un animal vivant.

    Le concept semble ultra simple: prélever des cellules souches sur des animaux, les faire développer dans des éprouvettes, les placer dans une machine spéciale pour faire grandir le muscle de la viande et HOP, on se retrouve avec un beau steack. Si vous aussi vous trouvez ça un peu trop fou, voilà une vidéo qui explique tout bien comme il faut!

    On adhère et on adore le côté écologique: plus d'élevage en masse, plus de souffrance animale et d'abattoirs qui donnent la nausée. L'eau et l'électricité seront économisés et les espaces, alors utilisés pour l'élevage, pourront ENFIN être mis à profit pour notre propre consommation de fruits, légumes et céréales. 

    On s'interroge sur le côté "naturel"

    Quand il s'agit de ne pas tuer d'animaux, on est vraiment toutes ouïe. Mais on se demande simplement si le processus de création sera aussi bio et sans additifs qu'ils le disent. SuperMeat s'engage en effet à ne pas utiliser d'antibio', d'OGM ou de produits favorisant la croissance de la viande. On ne demande qu'à voir et à être surprises!

    Ne serait-il, au fond, pas plus simple de tout simplement manger moins, voire plus du tout, de viande? Non parce que bon, on se répète peut-être un peu, mais les légumes ne souffrent pas quand on les tue, eux. 

    La campagne SuperMeat est actuellement en phase de financement sur Indiegogo. Si tout se déroule comme prévu, et que la start-up réussit à récolter les 2 millions d'euros prévus, un prototype devrait voir le jour d'ici 2018. Quant à nous, il faudra attendre 2021 pour pouvoir goûter cette fameuse viande zéro souffrance. #OnNarretePlusLeProgres

    Ça aussi, c'est fou:

    Jobs

    Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

    Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.