Home Mode & Beauté Cheveux BEAUTY LAB: on a testé l’après-shampooing solide pour cheveux secs d’Ethique

BEAUTY LAB: on a testé l’après-shampooing solide pour cheveux secs d’Ethique

Catherine, 33 ans, Journaliste. Vraie fanatique des produits naturels homemade, elle adore toutefois tester les nouveautés du rayon beauté.  Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est un maquillage discret qui donne bonne mine tout en passant incognito.

Depuis quelques années déjà, j’ai adopté le shampooing solide comme incontournable de ma routine cheveux. Tout d’abord, parce que ne possédant pas de contenant en plastique, ce dernier engendre moins de déchets. Ensuite, parce que s’il est choisi biologique et naturel, ses composants sont biodégradables. Opter pour un shampooing solide permet donc de se laver les cheveux en harmonie avec la nature. En revanche, après plusieurs tentatives, je n’avais pas encore trouvé un après-shampooing en version solide qui convienne à ma crinière… jusqu’à aujourd’hui !

The Guardian après-shampooing solide pour cheveux secs et abîmés d’Ethique:  9/10

Qualité/Prix

Ethique propose des cosmétiques en version solide entièrement composés d’ingrédients biodégradables et vegan.  La marque pointe du doigt les 80 milliards de bouteilles en plastique jetées chaque année à travers le monde, rien que pour du shampooing et conditioner.  Il ne faut pas m’en dire plus pour que je tombe amoureuse de cette marque. Pourtant, ce n’est pas tout, en plus de limiter drastiquement la quantité de déchets cosmétiques, cet après-shampooing est hyper efficace et pratique à emporter en voyage. L’après-shampooing pour cheveux secs The Guardian se présente sous la forme d’un petit carré vert. Il coûte 16,95 €. Ce n’est pas le moins cher sur le marché mais vu qu’il dure en moyenne 3 fois plus longtemps qu’un conditioner en bouteille, je ne pense pas que cela soit excessif.

Texture/odeur

Cet après-shampooing solide a la forme et l’aspect d’un savon à l’odeur fraîche et agréable dr citron. Sauf qu’une fois humidifié sous la douche, il se transforme en un lait légèrement huileux. Je frotte le petit carré plusieurs fois sur ma chevelure et veille à répartir le produit sur mes longueurs. Après 3 minutes, je rince abondamment le produit. Le résultat est très prometteur. Contrairement aux après-shampooings solides que j’avais essayés auparavant, celui-ci laisse vraiment mes cheveux hydratés. Je réussis même à les démêler facilement.

Les petits plus

Je ne peux pas compter le nombre d’avantages de ce produit. En plus d’être sans plastique et « cruelty free », il ne contient ni huile de palme, ni produits dérivés du pétrole ou encore parfums synthétiques. Par contre, il est composé de beurre de cacao, d’huile de coco, de vitamine B5 et d’huile de citron vert. Il hydrate les cheveux secs et les rend brillants. Bouquet final: ce produit peut également être utilisé comme barre de rasage sous la douche.

Les petits moins

Honnêtement, je n’en vois pas vraiment. Mis à part peut-être le fait que ces cosmétiques sont produits en Nouvelle-Zélande, et que donc forcément il y a moyen de trouver des produits plus « locaux » que ces derniers. En revanche, concernant la qualité et la variété de la gamme proposée par la marque, je dois dire qu’elle envoie vraiment du rêve.

Je l’achèterais à nouveau?

Je pense bien que oui. Et, je vais même tester d’autres produits de la gamme. Le choix est vaste : nettoyant visage, exfoliant, hydratant pour le corps ou encore déodorant… Apparemment, il est possible de TOUT trouver en format solide.

The Guardian après-shampooing solide pour cheveux secs et abîmés d’Ethique (16,95 €, disponible sur le site de la marque).

Plusieurs fois par semaine, les journalistes de Flair testent les produits beauté dans le Beauty Lab. Pour n’en manquer aucun, inscrivez-vous à notre groupe Facebook « Beauty Lab »!

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.