Home Mode & Beauté Chanel bannit l’utilisation des peaux d’animaux exotiques de ses collections

Chanel bannit l’utilisation des peaux d’animaux exotiques de ses collections

Shutterstock
Shutterstock

Chanel a annoncé renoncer à l’emploi de peaux de crocodiles, de serpents ou de lézards dans ses créations. Une décision acclamée par les associations de défense des animaux, qui espèrent voir l’initiative copiée par d’autres grandes marques du luxe.

C’est lors du défilé des Métiers d’Art Chanel à New York, que Bruno Pavlovsky, le président des activités mode de l’enseigne, a annoncé la suppression des peaux exotiques de ses collections de vêtements et de maroquinerie. La griffe a en effet estimé que les filières d’approvisionnement ne répondaient pas à ses exigences en matière d’éthique et de traçabilité.

Vers une nouvelle génération de produits de luxe

« Il est de plus en plus difficile de se procurer des peaux exotiques correspondant à nos exigences en matière d’éthique », a souligné la maison de couture française, en ajoutant ensuite vouloir « faire évoluer son approche » et ne plus utiliser de peaux d’animaux tels que le crocodile, le lézard, le serpent, ou encore le galuchat. Si aujourd’hui, un sac doit souvent sa valeur à sa matière première et que les créations Chanel connaissent un succès monstre auprès des fashionistas, la marque a décidé de faire un tout autre pari. Bruno Pavlovsky a ainsi expliqué vouloir « privilégier le savoir-faire et les finitions, pour obtenir des objets d’exception à partir de matières nobles dont nous maîtrisons complètement la provenance. »

Une première dans le monde du luxe

Cette décision est une première dans le monde du luxe. Si nombreuses sont les grandes griffes ayant renoncé à utiliser de la fourrure animale, aucune n’avait jusqu’ici décidé de bannir les peaux exotiques de ses collections. En effet, les campagnes contre les peaux de crocodile ou de serpent n’ont pas la même popularité auprès du public que celles contre la fourrure. Ainsi, au lieu de stopper leur utilisation, certaines marques ont plutôt investi dans des fermes de reptiles afin de garantir que les peaux soient obtenues de manière éthique. Une modification dans le processus de production et de sélection des matières qui n’est pas celle attendue par les associations de défense des animaux.

Un exemple à suivre

L’ONG PETA a ainsi crié victoire suite à l’annonce faite par Chanel. L’association « Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux » a ajouté que les autres marques devaient emboiter le pas à la maison de couture française: « Il est temps pour les autres groupes comme Louis Vuitton de suivre l’exemple de Chanel et de passer à des matériaux innovants qui épargnent à d’innombrables animaux une vie misérable et une mort violente et douloureuse ». « Ce n’est absolument pas tendance d’utiliser des peaux volées d’animaux tourmentés pour des vêtements ou des accessoires » a-t-elle ajouté.

On espère que cette décision aura un impact sur l’industrie et incitera alors à choisir des matières tout aussi luxueuses pour lequel aucun animal n’a souffert ou été tué!

D’autres belles iniatives pour la préservation des espèces:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.