Home Mode & Beauté #CelluLIT, le hashtag qui célèbre les capitons sur Instagram

#CelluLIT, le hashtag qui célèbre les capitons sur Instagram

Et si plutôt que de complexer sur sa cellulite, on l’affichait fièrement? C’est en tout cas l’exemple donné en beauté par la mannequin Iskra Lawrence, qui encourage les femmes à assumer leurs capitons en ligne sous la bannière #CelluLIT.

Scénario numéro un, extérieur jour. Après avoir vaguement surveillé ce que vous mangiez la semaine précédant le départ, vous vous sentez vachement allégée dans votre itsy bitsy tout petit bikini, voire même, n’ayons pas peur des mots, plutôt bonne. Du moins, jusqu’à ce que vous matiez les résultats du petit shooting improvisé par votre BFF et que la vision de capitons vous donne envie d’enfiler plutôt un burkini. Deuxième scène, intérieur nuit cette fois, vous êtes en train de scroller parmi les photos d’une superbe journée ensoleillée, tentant de choisir laquelle poster, pour finalement choisir de n’en publier aucune et finir dans le mal en position foetale, la faute à l’effet peau d’orange qui « gâche » chaque photo. Et pourtant, la cellulite, chaque femme en a, peu importe son poids, et les mannequins ne sont pas épargnées: Chrissty Teigen, la sublime (et hilarante) femme de John Legend partage régulièrement des photos décomplexantes de ses capitons et vergetures, et le 31 juillet dernier, c’est la mannequin Iskra Lawrence qui a posé sans complexes, enjoignant les autres utilisatrices d’Instagram à l’imiter au passage.

Un cri de ralliement entendu aux quatre coins de la planète, puisque depuis le partage initial d’Iskra, près de 20 000 posts estampillés de son hashtag ont été partagés. Probablement parce que le message qui accompagnait la photo de la mannequin était on ne peut plus nécessaire.

La vie est tellement plus simple quand vous la vivez pour VOUS, pas pour les idéaux de beauté de quelqu’un d’autre, la validation des autres ou une construction sociale de la perfection. Être vous suffit.

Un rappel qui arrive à point, et qui aura peut-être un effet libérateur sur celles qui ont passé l’été à se cacher sous des vêtements trop chauds pour la saison.

Encore plus d’articles body positive: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.