Celles qui portent ces prénoms ont de grandes chances d’être maman l’année prochaine

    Shutterstock
    Promis, nous ne nous mettons ni à la voyance ni à la divination. Mais un calcul statistique permet de définir le patronyme de celles qui ont le plus de probabilités d'accueillir un heureux évènement en 2017. And the winneuses are…

    La recette magique provient du magazine Closer britannique. Elle met en corrélation l'âge moyen auquel les femmes ont leur premier enfant et les prénoms les plus donnés, l'année de leur naissance. Alors, histoire de jouer les apprentis sorciers, on s'est amusé à décliner la formule en version belge. Sachant que chez nous, on accouche habituellement à 28,5 ans, on part à la découverte des noms preferés par les parents en 1988 et 1989.

    Roulement de tambour, les gagantes sont…

    Julie, Aurélie, Élodie, Émilie, Marie, Laura, Audrey, Marion, Marine et Pauline! Pas encore prête à pouponner pour autant? Ne vous inquiétez pas, les mathématiques sont loin d'être une science exacte en matière de bouts de chou!

    Ce qui ne nous empêche pas de les trouver craquants. La preuve:

    Jobs

    Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

    Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.