Home Mode & Beauté Asos décide de ne plus vendre de matières d’origine animale

Asos décide de ne plus vendre de matières d’origine animale

Il y a quelques semaines, la diffusion d’une vidéo montrant les horreurs subies par les chèvres angora a fait l’effet d’une onde de choc dans le monde de la mode. Depuis, plus de 80 marques internationales ont annoncé renoncer au mohair. Mais Asos va plus loin et dit adieu aux matières d’origine animale.

Fini de dénicher sur le site des vêtements en cachemire, en soie ou encore ornés de plumes. Le géant du prêt-à-porter en ligne a annoncé que les matières d’origine animale disparaitraient progressivement du site pour ne plus y être en vente du tout d’ici à janvier 2019. Une décision forte, applaudie par l’organisation de protection PETA qui était à l’origine de la diffusion de la vidéo de la maltraitance des chèvres en mai dernier.

La PETA salue la décision d’Asos qui ouvre la voie à la compassion dans la mode […] Les campagnes de la PETA ont incité les consommateurs à changer les règles de l’industrie en exigeant des créateurs et des détaillants qu’ils abandonnent les matières d’origine animale pour des alternatives cruelty-free qui font le même effet et ne causent aucune souffrance.

Car s’il est impossible d’ignorer les souffrances subies par les animaux dont la fourrure sert de manteaux, il n’y a pas qu’eux qui vivent un véritable calvaire. La soie, par exemple, est produite par les vers à soie lorsqu’ils confectionnent des cocons, et ces derniers sont bouillis ou gazés vivants. Pour le cachemire, on utilise le pelage des chèvres cachemire, qui en ont besoin pour faire face aux températures extrêmes de l’Himalaya en hiver. Sauf que pour répondre à la demande, certains n’hésitent pas à les tondre, les condamnant à une mort certaine. Des pratiques cruelles qui ne seront désormais plus tolérées sur le site d’Asos, en attendant que tout le monde de la mode suive cet excellent exemple.

Lire aussi: 
Asos lance une ligne de sous-vêtements nude pour toutes les femmes
La ville de San Francisco interdit la fourrure
Suite à cette vidéo choquante, des géants du textile renoncent au mohair

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.