8 raisons pour lesquelles la Saint-Nicolas est beaucoup plus cool que la Noël

    Shutterstock
    Vous attendez la Noël avec impatience, entre décorations du sapin et soirée du réveillon, avec calendrier de l'Avent à l'appui. Eh bien, vous avez tord! Le moment le plus cool du mois de décembre c'est la Saint-Nicolas. Et on est bien décidées à vous le prouver!

    1. Parce que c'est moins tendance

    Certes, il vient faire des coucous aux enfants dans les écoles et les centres commerciaux, mais Saint-Nicolas n'a même pas droit à un arbre dédié, là où Père Noël est noyé sous les décos en tous genres. Et nous, vu qu'on est anticonformistes par principe, on préfère créer la tendance et transformer cette célébration en évènement de l'année. #IAmSaintNicolas

    2. Parce ce que c'est moins commercial

    Le Réveillon, c'est avant tout une affaire de cadeaux. De ce que l'on offre à Namour, aux parents, à nos bouts de chou, voire au chien du frère du voisin. Et si on repassait du côté non matérialiste de la fête? Pas qu'on ne veuille pas cette sublime paire de chaussures à 45 euros repérée sur le site d'Asos, non. Mais on souhaite avant tout profiter et partager ensemble. Et en cela, une mandarine fera très bien l'affaire.

    3. Parce que Saint-Nicolas mérite aussi notre amour

    Soyons honnête, on le considère d'emblée moins sympathique que le vieux monsieur au costume rouge qui parle en Ho! Ho! Ho!. D'abord, parce qu'il est associé à un principe de Sainteté, nettement rigolo que l'idée d'un bonhomme âgé aidé par les elfes pour produire une tonne de jouets. Ensuite à cause du Père Fouettard, qui nous fait toujours un peu peur malgré que l'on n'ait plus six ans. Et surtout à cause de l'idée, pourtant depuis longtemps surannée, qu'il viendra récompenser les enfants sages et corriger les petits indisciplinés. Mais c'est justement parce qu'il est victime de son passé et de son image, que l'on doit chérir Saint-Nicolas. Imaginez-vous à sa place, victime d'un bashing constant. Vous aussi vous aimeriez avoir le droit à l'oubli et à redorer votre réputation. Et puis c'est loin d'être gai de vivre perpétuellement dans l'ombre d'un traineau et d'une hotte de jouets.

    4. Parce que c'est la fête parfaite des gourmandes

    Saint-Nicolas c'est avant tout l'occasion de manger du chocolat sous toutes ses formes Pièces, statuettes, pralines. Oubliée toute retenue! Parce que, même si on apprécie la buche de Noël, il faut d'abord en passer par l'apéro, l'entrée et le plat, ce qui laisse peu de place  au dessert.

    5. Parce que Saint-Nicolas ne fait pas de pub

    Déjà vu une annonce Coca Cola avec un Père Fouettard et un âne? Ou un mini-film H&M avec Saint-Nicolas dans le rôle principal? Non, notre saint préféré est presque vierge de marketing. Presque, car il ne faudrait tout de même pas oublier les centaines de milliers de jouets qui se vendent en son nom.

    6. Parce que c'est typique de chez nous

    Cette tradition est en effet issue du vieux continent. Et plus précisément de l'italien Nicolas de Myre, un évêque renommé pour sa charité. Aucune chance donc de le rencontrer au-delà des frontières de l'Europe. Alors rien que pour s'offrir un petit moment chauvin, et parce que cela compense l'inexistence de Thanksgiving chez nous, on profite à fond de la Saint-Nicolas!

    7. Parce qu'on aime les ânes

    Avouez qu'à choisir, vous adopteriez plutôt l'âne de Shrek que Sven! Et puis, là où Rudolphe peut compter sur ses potes Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Tonerre et Eclair pour conduire le traineau avec lui, ce pauvre âne solitaire èrre comme une âme en peine et n'a même pas droit à un nom. Allez vient petit, on te prend à la maison! #OnTApelleraBourriquet

    8. Parce qu'elle était là la première

    Nicolas de Myre étant né en 270 après J.C il est bien loin de ce bébé au chapeau rouge dont l'origine date du 19ème siècle. Alors rien que pour respecter l'ancienneté, on se déclare pro Saint-Nicolas!

    Bon une fois passé le 6 décembre, pas sûr qu'on tiendra le même discours…

    Et, parce qu'on ne boycotte quand même pas la fête:

    Jobs

    Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

    Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.