7 conseils en or pour celles qui rêvent de créer leur marque

    Coucou les créatives! Cet article, on l'a écrit pour vous. Que vous soyez la reine des besaces en crochet, des biscuits au citron ou des bijoux en pâte à modeler, tout est possible. On trouve un joli nom à son image et hop, on se lance.

    1. On teste son produit

    On le dévoile au grand jour. En le portant, en l'offrant à une copine, en organisant une vente pour la fête des mères, etc. Bref, on scrute les réactions et on prend la température. S'il y a des réactions, c'est déjà bon signe! 

    2. On s'entoure

    Lancer son propre petit business, c'est du boulot. De l'énergie. Du stress aussi parfois. Bref, même si c'est une expérience géniale, cela s'apparente aussi parfois à l'épreuve du feu. Si vos proches connaissent vos projets et savent se montrer compréhensifs (quand vous ratez un dîner, quand vous êtes montée sur 4000 volts, etc), ça aide beaucoup!

    3. On ouvre les yeux

    Instagram, Facebook et Pinterest sont vos nouveaux meilleurs amis. Pas pour copier, pour s'inspirer. Observer ce qui se partage le plus, ce que les gens likent sans hésiter, etc. Etre au courant des tendances, tout en restant fidèle à ce que l'on est et à ce que l'on aime. Juste histoire de ne pas être à côté de la plaque! 

    4. On existe sur les réseaux sociaux 

    Facebook et Instagram avant tout. C'est devenu un réflexe: quand on entend parler d'une marque, hop, on la cherche sur Facebook. Pour voir qui la suit, si elle est dynamique, bref, si elle nous parle vraiment. Idem sur Instagram. Toutes les marques doivent s'y retrouver. Et essayer d'avoir l'identité visuelle la plus forte possible. 

    4. On devient une pro de la photo

    C'est la base. Pourquoi pas suivre une petite formation. Ou simplement s'exercer. Encore et encore. Observer ce qui se fait. Il faut toucher les gens. Sur Internet (et surtout sur les réseaux sociaux), tout va vite. Il faut accrocher les yeux avec des images esthétiques. La clé? Un beau cadrage et une jolie lumière. Quelques applications assez bien fichues peuvent vous aider (à recadrer, à illuminer, etc): VSCO et Afterlight, par exemple. Pour mettre du texte avec une jolie typo dessus, il y a entre autres Over

    5. On crée un site

    Une vitrine ou mieux, un e-shop. Aujourd'hui, c'est devenu super simple. Pas besoin de gérer le langage HTML. Soit, on ouvre sa boutique sur Etsy, une plateforme géante qui regroupe des créateurs du monde entier. Vous pouvez aussi créer facilement un vrai e-shop sur Wix, ou si vous parlez un peu anglais sur Squarespace. Les designs qu'ils proposent sont ca-non!

    6. On cherche des sous

    Pour investir et pouvoir grandir petit à petit. Soit vous avez des réserves, soit vous avez des potes/parents (très) sympas qui croient en vous. Soit vous devez trouver des financements extérieurs. Une bonne option? Le crowfunding, du financement participatif. Cela consiste à faire appel aux dons des internautes. Deux valeurs sûres: Kickstarter (le leader mondial) & Ulule (une plateforme européenne). 

    7. On se stimule

    Surtout ne pas s'isoler. C'est le risque quand on se lance. On n'a pas de collègue vers qui se tourner. Il faut voir du monde, de préférence d'autres entrepreneurs. Pour partager des impressions, échanger des idées, prendre du recul. Ça booste! Un bon plan? Le Betagroup à Bruxelles. Ils organisent régulièrement des conférences super intéressantes. Un bon moyen de rencontrer du monde.

    Votre nouveau livre de chevet, pour aller plus loin: Vendre et mettre en avant ses créations: Le guide des entrepreneuses créatives, Ed. Eyrolles (2 janvier 2014).

    Encore plus de conseils précieux ici: 

    Jobs

    Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

    Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.