Home Mode & Beauté 10 réflexions qu’on se fait chaque fois qu’on met une salopette ou...

10 réflexions qu’on se fait chaque fois qu’on met une salopette ou une combinaison

Telle la bonne fée marraine de Cendrillon, notre combinaison (ou salopette) préférée est toujours prête à nous faire nous sentir belles, protégées et parées pour affronter tous les obstacles qui pourraient se présenter. Même si justement, parfois, c’est la combinaison en elle-même qui devient un obstacle. Tout dépend du moment de la journée, mais une chose est certaine: ces 10 pensées vont nous passer par la tête.

1. « OMG je peux snoozer plus longtemps que jamais »

Sachant que notre tenue entière tient en une seule pièce, qu’on enfile en 3 secondes qui plus est, on est prête plus rapidement que jamais le matin. On s’offre royalement 30 minutes de snooze sans même être à la bourre, et on descend comme une queen au petit-déj’ sous l’oeil ébahi de Chéri, qui n’en revient pas de notre rapidité.

via GIPHY

2. « J’aurais pas un peu perdu de poids moi? »

La combi n’est pas seulement über pratique (toute une tenue en un, youpie!) elle est aussi extrêmement flatteuse. Elle enlace nos forme là où il faut, nous laisse de l’espace où on en a besoin et nous sublime la silhouette en deux temps trois mouvements.

via GIPHY

3. « Non mais en fait, j’ai un boule d’enfer »

Autre avantage: pour peu qu’elle soit bien coupée, notre combi ou notre salopette nous fait des fesses de rêve. On ne s’explique pas bien comment, sachant qu’elle coûte le tiers du jeans à effet pseudo liftant qui a fait baisser notre compte en banque (mais pas monter nos fesses) mais on ne cherche même pas à comprendre: on se contente d’adopter la démarche chaloupée de Beyoncé et de se fredonner mentalement toute la journée que « who run the world? NOUS ».

via GIPHY

4. « Salut à toi, ô paire de jambes interminables »

Si les jupes midi nous coupent la jambe au mollet, le doublant de volume par la même occasion, et que nos jeans « skinny » nous donnent l’air tout sauf mince voir même plutôt boudinée, la combinaison, elle, est magnanime, et cache les défauts pour mieux sublimer nos attraits. En plus de nous allonger les jambes par effet d’optique si on la choisit monochrome. Ok, on ne mesure toujours pas 1m80, mais dans le miroir, presque.

via GIPHY

5. « Aujourd’hui, c’est frites soir ET midi »

Rien de tel pour couper l’appétit qu’un collant qui serre à la taille et nous donne le sentiment très inconfortable d’être obèse. Fini, cette torture: on respire, et notre petit bidou est caché par la coupe flatteuse de notre nouveau vêtement préféré. On n’arrête décidément pas le progrès, et on s’offre une double tournée de comfort food pour fêter ça.

via GIPHY

6. « C’est décidé, je ne mets plus que ça »

C’est Chéri qui va être content: fini, le dressing qui déborde, on n’y range plus qu’une dizaine de combis et 3 salopettes. Prends ça, Marie Kondo: il suffisait de faire un article sur les pouvoirs de ces vêtements magiques et tout aurait été réglé.

via GIPHY

7. « Tant que ma vessie n’est pas prête d’exploser, je me retiens »

Tel le carrosse qui redevient citrouille à minuit, la combi/salopette devient toutefois un peu moins magique quand on a besoin de faire pipi. Et qu’on réalise qu’on va devoir se mettre nue comme un ver ET tenter par tous les moyens que notre combi ne frotte pas au sol.

via GIPHY

8. « Peut-on attraper une MST par du tissu? »

Spoiler, à moins d’avoir autant de bras que Shiva, c’est impossible. Et on le réalise toujours trop tard, quand notre manche a déjà bien frotté au sol des toilettes. Immédiatement, on est transportées 20 ans en arrière, quand notre grand-mère nous avait terrorisée en affirmant qu’on pouvait attraper plein de maladies en touchant les clinches des toilettes publiques. Mamy, si tu nous entends: est-ce que ça marche aussi avec le tissu de notre combi?

via GIPHY

9. « J’aurais dû continuer le yoga »

Ce matin, on se sentait sexy et frêle quand on a demandé à Chéri de nous attacher la fermeture dans le dos. Sauf que Chéri n’est pas là, et qu’on a beau se contorsionner dans tous les sens, impossible de remonter cette saleté de fermeture éclair. Quand il s’agissait de se lever plus tôt pour aller faire du yoga, vous aviez rapidement décidé que la souplesse n’en valait pas la peine. Maintenant, vous n’êtes plus si certaine.

via GIPHY

10. « C’est décidé, je ne mets plus jamais ça »

Prononcé d’un air rageux quand, en nage et les joues en feu, vous quittez enfin les toilettes après avoir passé un quart d’heure à tenter de vous rhabiller. Non seulement votre combi a traîné par terre, mais en prime, vu le temps que vous avez passé au WC, tout l’open space est persuadé que vous avez fait un numéro 2, et ça, c’est vachement chiant quand même. Non, c’est décidé, une combinaison ou une salopette, plus ja-mais. Enfin, du moins, plus jusqu’à ce que vous décidiez d’en essayer une « juste pour voir » et que vous recommenciez ce cycle de pensée depuis le début. On vous aura prévenues.

via GIPHY

Lire aussi:
aa
aa
aa

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.