Home Lifestyle Voyage Pourquoi la nourriture d’avion est toujours si fade

Pourquoi la nourriture d’avion est toujours si fade

Airline meal served in the business class.

Avez-vous déjà mangé un délicieux repas en avion? Non? Nous non plus. La faute aux compagnies aériennes? Du tout, ce sont nos papilles qui nous jouent des tours en altitude.

On soupçonnait qu’il y avait anguille sous caillou, grâce aux consoeurs de Biba, on sait désormais que c’est avéré: l’altitude nous joue des tours et change le goût des aliments. Et tout serait une question de température. C’est le scientifique Herbert Stone qui a théorisé cela, en réalisant que l’altitude refroidit notre bouche, ce qui fait qu’on n’expérience pas les goûts de la même manière.

Le sucré et le salé seraient les saveurs les plus impactées, raison pour laquelle votre petite omelette ne vous transcende jamais et que vous la trouvez toujours bien trop peu salée. L’air froid des cabines d’avion impacte également l’odorat, or celui-ci joue également un rôle crucial dans la manière dont on ressent les saveurs. Autrement dit, on n’arrête de regarder son plateau repas d’un air morne en se disant que ça doit être bien meilleur en première classe: le souci vient de nos papilles, et elles sont toutes affectées pareil.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.