Home Lifestyle Vous googlisez vos symptômes? Vous avez 1 chance sur 2 d’avoir un...

Vous googlisez vos symptômes? Vous avez 1 chance sur 2 d’avoir un diagnostic de cancer

Avis aux hypocondriaques qui passent leur temps à taper leurs symptômes sur Google: selon une étude, 50 % des recherches de santé effectuées en ligne mèneraient au diagnostic d’un cancer.

Un mal de crâne ou d’estomac et vous voilà sur Google, en train de tapoter vos symptômes pour découvrir de quels maux vous souffrez. Et là, c’est le drame: vous découvrez que vous avez peut-être une horrible maladie, vous commencez à angoisser, ce qui ne fait qu’empirer vos symptômes. On savait déjà que cette pratique était nuisible et inutile et que rendre visite à Doctissimo était tout, sauf une fausse bonne idée, mais on en a désormais la confirmation.

Des diagnostics alarmants

Selon une récente étude, menée par Bupa, une organisation internationale qui finance la médecine et gère des établissements de soins dans plusieurs pays du monde, 50 % des recherches de santé faites sur internet mènent à la conclusion que l’on est atteint… d’un cancer. Ce qui n’est évidemment pas forcément vrai, loin de là: ces sites de diagnostic envisageant très souvent le pire.

Sad All Nighter GIF - Find & Share on GIPHY

De la constipation au diagnostic de cancer

Ainsi, les recherches sur la constipation suggèrent un cancer dans la moitié des cas. 1/3 des recherches sur les maux de gorge mènent aussi au diagnostic d’un cancer. Logique, finalement, quand on sait que le mot « cancer » est tapé toutes les 1,7 secondes sur les moteurs de recherche, prouvant que nous avons tendance à penser – avant même d’avoir rechercher les causes possibles de nos symptômes – qu’on est atteints d’un cancer.

À lire aussi: 10 situations que vivent toutes les hypocondriaques.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.