Home Lifestyle VIDÉO: cette campagne contre le cyber-harcèlement fait réfléchir

VIDÉO: cette campagne contre le cyber-harcèlement fait réfléchir

PAPYRUS Prevention of Young Suicide
PAPYRUS Prevention of Young Suicide

Au Royaume-Uni, le cyber harcèlement est pris très au sérieux. La preuve avec cette campagne publicitaire choc de l’association PAPYRUS qui souhaite prévenir les suicides des jeunes suite à du harcèlement en ligne.

Et du coup, on se dit qu’un livre serait plus adapté avant d’aller se coucher.

Que lit votre enfant avant d’aller se coucher?

En Angleterre, le cyber-bullying (harcèlement en ligne) est pris très au sérieux. Les chiffres indiquant que 200 enfants scolarisés se suicident chaque année au Royaume-Uni, l’association PAPYRUS (Prevention of Young Suicide) a décidé de frapper un grand coup. Elle vient donc de publier un spot publicitaire glaçant mettant en scène les insultes, sous forme d’histoire du soir, que peuvent recevoir les adolescents. On entend donc une maman « lire » à son enfant des « tu n’as pas d’amis, tout le monde te détestes », des « tes cheveux ont toujours l’air gras » ou encore des « tu dois trouver tes fringues dans un magasin pour les pauvres, connasse ». Une fois le livre refermé, la petite fille se retrouve alors seule dans sa chambre, dans le noir, seule avec son smartphone.

Intitulée #BedTimeStories, cette vidéo met ainsi le doigt sur le problème majeur que vivent les adolescents: la solitude face à des insultes qui se font toujours plus puissantes et blessantes. Avant d’aller se coucher, un jeune pourra donc se retrouver confronté à du harcèlement sans oser en parler à ses parents. Le cœur gros, il ira donc se coucher la boule au ventre, en ayant peur « d’être à demain » pour affronter regards et moqueries. Comme l’explique le président de l’association PAPYRUS:

Les réseaux sociaux peuvent avoir une influence très positive sur la vie des utilisateurs, mais il est temps de rappeler aux parents les aspects les plus sinistres de certaines activités virtuelles de nos enfants et, malheureusement, ce qu’ils se disent entre eux sur Internet. Les enfants et jeunes adolescents nous disent quotidiennement qu’ils ont l’impression que le cyber-harcèlement ne s’arrêtera jamais, et qu’ils préféreraient être morts. Pour résumer, le cyber-harcèlement peut tuer.

Cette vidéo, qui nous fait froid dans le dos, nous rappelle Ô combien les réseaux sociaux doivent être maniés avec des pincettes pour des enfants et adolescents. Et que rien ne vaut un bon bouquin avant d’aller se coucher pour se remplir la caboche de jolies histoires. Et laisser un peu la dureté de la vie derrière soi le temps de quelques heures. Parce qu’un adolescent n’est qu’un enfant légèrement plus âgé, laissons-lui le droit de rêver encore un peu, non?

On en a aussi parlé:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.