Home Lifestyle Adresses TESTÉ POUR VOUS: 65 degrés, un sublime resto différent de tous les...

TESTÉ POUR VOUS: 65 degrés, un sublime resto différent de tous les autres

En visant l’excellence culinaire tout en incluant dans le projet des personnes en situation de handicap, 65 degrés a créé un unique et authentique concept. Verdict de notre expérience dans un restaurant où l’humain et la gastronomie ne font qu’un.

Le concept

De l’extérieur, 65 degrés a tout l’air d’un classique restaurant gastronomique comme notre capitale en compte de nombreux. Sauf que… derrière la façade du numéro 173 de l’Avenue Louise se cache un concept unique et extraordinaire. Ouvert il y aura un an en septembre prochain, 65 degrés intègre au sein de son équipe une majorité de jeunes en situation de handicap. Sur 15 employés, 11 sont atteints d’handicap. En septembre prochain, l’équipe s’agrandira avec 13 jeunes et 4 staff valides. L’occasion pour le restaurant d’ouvrir trois soirs par semaine, le mercredi, jeudi et vendredi. (Actuellement, l’établissement n’est ouvert que pour le lunch). « Le pari est de démontrer qu’on peut, dans une entreprise exigeante, travailler avec des personnes dont le handicap n’est qu’une facette, mais qui ont tellement d’autres qualités qui ne demandent qu’à être révélées » explique Adélaïde de la Chevalerie à qui l’on doit avec son mari et un autre couple Laure et Valentin Cogels le projet.

L’assiette

Le nom de l’établissement, 65 degrés, n’a pas été choisi au hasard, c’est un clin d’oeil à la spécialité de la maison, à savoir l’oeuf parfait qui se cuit à 65 degrés. À côté de cet incontournable, l’adresse propose une cuisine gastronomique avec deux menus; l’un 4 services à 55€, le deuxième 3 services à 45€. Lors de notre passage, nous avons (évidemment) goûté l’Oeuf Parfait accompagné ce jour-là de lard fumé, champignons de Paris et Romarin. Pour la suite, nous avons opté pour la côte de boeuf Simmenthal « Dry Aged », sauce romesco, burrata, pickels oignons rouges et pour terminer, l’entremet « Tout Chocolat », cerises, vanille.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 65degrés (@le65degres) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 65degrés (@le65degres) le

Le verdict: une sublime expérience humaine

Le tout premier contact avec le personnel, lorsque l’un des jeunes vous emmène à table, est évidemment surprenant. C’est humain, c’est différent des autres établissements que l’on a pour habitude de côtoyer. Et puis la soirée passe. Les jeunes viennent prendre votre commande, vous apporter vos plats, vous demander si vous désirez un peu plus de vin, vous resservir du pain si vous n’en avez plus… C’est aussi recevoir des excuses parce que votre morceau de gâteau qui devait être debout sur l’assiette est malheureusement tombé sur son côté et trouver ce geste d’une délicatesse infinie. C’est aussi être en contact avec un monde, qui pour bon nombre d’entre nous, est inconnu. Et finalement, c’est ressortir de chez 65 degrés ému et touché avec en prime un tout nouveau regard sur le monde du handicap.

Pssst, il y a, à l’arrière du restaurant, une sublime terrasse cachée, abritée du vent, où l’on se sent particulièrement bien et dont les fauteuils sont ultra confortables.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 65degrés (@le65degres) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 65degrés (@le65degres) le

En pratique; 65 degrés, Avenue Louise 173, 1050 Bruxelles. Ouvert tous les midi du lundi au vendredi et à partir du mois de septembre 3 soirs par semaine, le mercredi, jeudi et vendredi. Plus d’infos ici

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.