Home Lifestyle Job Une semaine après la réouverture des boutiques belges, les clients se font...

Une semaine après la réouverture des boutiques belges, les clients se font attendre

Les boutiques attendent les clients - Getty Images

Ce lundi, cela fait une semaine tout pile que les boutiques et commerces « non-essentiels » ont eu le droit de rouvrir leurs portes en Belgique. Et si certaines grandes chaînes de fast-fashion et de déco bon marché ont été assaillies aux premiers jours de la réouverture, pour les commerçants, le bilan de cette première semaine est plutôt en demi-teinte.

C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par l’Union des Classes Moyennes (UCM) auprès des commerçants indépendants de Wallonie et de Bruxelles. Et si ces derniers affirment tous avoir scrupuleusement respecté les mesures de sécurité prescrites, cela n’a visiblement pas suffi à attirer le chaland. Ainsi, 75% des commerçants interrogés affirment avoir reçu peu de clients. Une reprise ralentie, alors même qu’elle était plus que nécessaire pour de nombreux indépendants, durement touchés par les dernières semaines de confinement.

Lire aussi: En confinement, les Belges se précipitent sur les masques, le PQ… et les piscines

Diminution du stock et des salaires

Dont acte: « vu le calme de cette première semaine, 84 % des commerçants prévoient que leur activité ne sera pas encore rentable en juin et qu’ils pourraient devoir faire appel au droit passerelle. Seuls 17 % des répondants n’ont pas de problème de trésorerie. Ils sont 28 % à estimer avoir besoin, rapidement, de 5.000 à 10.000 euros pour faire face à leurs charges, explique l’UCM. Ils sont en outre 10 % à ne pas pouvoir payer la totalité de leur loyer (27 % ont trouvé un accord avec le propriétaire) ». Face à cette situation économique préoccupante, 63% des commerçants interrogés vont diminuer leur rémunération personnelle, 57 % vont réduire leurs investissements, 50 % leur budget de publicité et 50 % prendront moins de stock. Du côté de l’UCM, on réclame diverses mesures de soutien au secteur, notamment la prolongation du droit passerelle pendant l’été, la publicité des outils de trésorerie développés par les Régions et une solution structurelle pour les loyers. Et de suggérer pour motiver les propriétaires que ceux qui renoncent à 50 % du montant mensuel du loyer soient dispensés de précompte immobilier.

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.