Home Lifestyle Société Un couple lesbien agressé dans le métro pour avoir refusé de s’embrasser

Un couple lesbien agressé dans le métro pour avoir refusé de s’embrasser

Melania sur Facebook

Vous pensiez que les violences homophobes étaient épisodiques? L’agression de ce couple à Londres il y a quelques jours prouve encore une fois le contraire.

La lutte est bien loin d’être terminée. Alors qu’elles prenaient le bus le 30 mai dernier, Melania et Chris ont été victimes d’une agression violente. Le motif? Elles ont refusé de s’embrasser suite à la demande de quatre hommes présents à bord.

Les deux femmes rentraient de soirée au moment des faits. C’est la que le groupe d’hommes les a interpellées: « ils ont commencé à se comporter comme des hooligans, en nous demandant de nous embrasser pour qu’ils puissent regarder, ils ont lancé des insultes lesbophobes et se sont mis à décrire des positions sexuelles » explique Melania sur sa page Facebook.

Et ça ne s’arrête pas là. L’une des deux feint d’être malade pour qu’ils les laissent tranquilles. Mais ils n’ont pas dit leur dernier mot. « Ils n’arrêtaient pas de nous harceler. Ils nous lançaient même des pièces de monnaie et ça avait l’air de les amuser de plus en plus ».

“J’en ai ras-le-bol d’être prise pour un objet sexuel”

La tension monte et la bagarre éclate. Chris se lève et reçoit des coups. Melania aussi. La photo partagée sur Facebook parle d’elle-même: la scène est violente.

Melania a tenu à faire savoir sa colère désemparée sur le réseau social: « Ce qui me met le plus en colère, c’est que la violence est devenue banale, qu’il est parfois nécessaire de voir une femme en train de saigner après avoir été frappée pour qu’il y ait un impact. J’en ai ras-le-bol d’être prise pour un objet sexuel, ou de découvrir que ce genre de situation est commun, que des amis gay sont frappés, juste ‘parce que’. On subit harcèlement et chauvinisme, misogynie et homophobie violente, parce que quand vous vous défendez, c’est le genre de truc qu’il se passe ».

La police est arrivée après la fuite des quatre agresseurs. Contactée par le quotidien britannique HuffPost, la police londonienne a confirmé qu’une enquête était en cours.

English & Español, against CHAUVINIST, MISOGYNISTIC AND HOMOPHOBIC VIOLENCE / En contra del MACHISMO, MISOGINIA Y…

Posted by Melania Ps on Wednesday, June 5, 2019

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.