Home Lifestyle Société Plutôt que d’inclure les femmes, la Silicon Valley les ajoute avec Photoshop

Plutôt que d’inclure les femmes, la Silicon Valley les ajoute avec Photoshop

La Silicon Valley a beau être à la pointe de la technologie, niveau égalité des sexes, c’est plutôt une mentalité rétrograde qui prime. Sexisme, plafond de verre, manque d’inclusion… La preuve: lors d’un événement récent, deux femmes ont été ajoutées via Photoshop pour diversifier un groupe entièrement masculin.

Si à ses débuts après la Seconde Guerre Mondiale, l’industrie des nouvelles technologies est principalement féminine, la situation a bien changé depuis que 6 femmes ont programmé l’Electronic Numerical Integrator And Computer, ancêtre de l’ordinateur, en 1945. Un rapport du National Center for Women & Information Technology révèle ainsi qu’entre 1980 et 2010, pas moins de 88 % des brevets liés aux technologies de l’information ont été déposés par des équipes entièrement masculines. Aujourd’hui, les femmes ne représentent plus que 18% des étudiants en licence d’informatique, contre 37% en 1984, et plus préoccupant encore, entre 2009 et 2015, seuls 7 % des fondateurs de start-ups étaient des femmes. Des chiffres qui en disent long sur la place de ces dernières dans la Silicon Valley, et le cliché posté cette semaine par le créateur de mode Brunello Cucinelli achève de le prouver.

Présent à un symposium sur l’âme et l’économie en Italie, en compagnie de représentants des plus hautes sphères de la Silicon Valley, le créateur décide d’immortaliser le moment. Sur la photo à ses côtés, que du beau monde: Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn, Drew Houston, CEO de Dropbox… mais aussi Lynn Jurich, CEO de Sunrun, ainsi que Ruzwana Bashir, la fondatrice de Peek.com. Problème: ni l’une ni l’autre n’étaient présentes pour la photo. Alerté par l’aspect pixellisé et les ombres présentes sur les deux femmes sur le cliché, un reporter de Buzzfeed a décidé d’enquêter sur le sujet, révélant rapidement que l’image avait été Photoshoppée. Face au bad buzz suscité par la trouvaille, les organisateurs du symposium se sont empressés de tenter d’apaiser les internautes avec une explication de cette photo retouchée.

Quand on s’est rendus compte qu’on n’avait aucune photo de tous les membres présents, on a ajouté deux photos des CEOs féminines prises durant le week-end. Elles ont été approuvées par tous les participants.

Et d’ajouter n’avoir eu « aucune intention malicieuse ce faisant » et être « franchement navrés ». Pas de quoi arrêter le barrage de commentaires négatifs, la photo n’étant en effet que le symptôme d’un malaise bien plus grand au sein de la Silicon Valley. Ainsi que le souligne un utilisateur de Twitter, avec ou sans Photoshop, deux femmes seulement sur un panel de 17 personnes, ce n’est pas exactement un modèle de diversité. Qu’importe, ainsi que le souligne un autre, paraphrasant Gandhi pour l’occasion: il suffit de « photoshopper le changement que vous voulez voir dans le monde ».

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.