Home Lifestyle Société Playmobil demande à La Manif’ pour Tous de ne plus voler son...

Playmobil demande à La Manif’ pour Tous de ne plus voler son slogan pour s’opposer à la PMA

Toy model astronauts, manufactured by Playmobil, stand on display at the British Toy And Hobby Association exhibition at Olympia exhibition center in London, U.K., on Monday, Jan. 25, 2016. The pound jumped the most in six weeks as an advance in global equity and commodity markets bolstered the U.K. currency, even after a report showed Britain's retail sales fell in December more than economists forecast. Photographer: Jason Alden/Bloomberg via Getty Images

« Playmobil, en avant les histoires »: la rengaine est connue, et La Manif’ pour Tous a décidé de la remanier à sa sauce dans sa campagne contre la procréation médicalement assistée (PMA). Sauf que la marque de jouets n’a pas vu cette imitation comme une forme de flatterie, et demande que cela cesse vite fait.

Existe-t-il de dicton plus rageant que celui qui affirme que « l’imitation est la forme la plus sincère de flatterie »? « Un de perdu dix de retrouvés », peut-être, mais là, c’est La Manif’ pour Tous qui se trouve dans la tourmente après avoir cru bon d’emprunter le slogan de Playmobil dans sa dernière campagne contre la PMA. « PMA sans père, en avant les histoires » proclame La Manif’ pour Tous en annonce de sa manifestation du 19 janvier prochain. Un emprunt que ne cautionne pas Playmobil, ainsi que la marque l’a expliqué au HuffPost après que des internautes se soient empressés de relever la ressemblance entre les deux slogans.

Capture d’écran Twitter @marst76

Playmobil étant une marque s’adressant aux enfants, son territoire de communication n’a évidemment aucune légitimité pour ce qui est de ce sujet. Le nécessaire sera fait afin d’exiger que toute association et utilisation abusive de notre marque soit retirée de cet événement »

Si La Manif’ pour Tous n’a pas réagi à ce camouflet, ce n’est toutefois pas la première fois que ce rassemblement traditionnaliste français, opposé aussi bien au mariage gay qu’à la procréation médicalement assistée, se fait prendre en plein délit « d’emprunt ». En octobre dernier, des militants avaient en effet diffusé « Papaoutai » lors d’un rassemblement à Paris, voyant la chanson comme un hymne dédié à l’importance de grandir avec un papa et une maman, une interprétation qui n’avait que peu plu à notre Stromae national. Ne reste plus qu’à la Marianne, célèbre icône républicaine française, de leur faire remarquer que leur slogan, « liberté, égalité, paternité », est quelque peu déplacé.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.