Home Lifestyle Société Le secteur du mariage en colère contre les mesures de sécurité

Le secteur du mariage en colère contre les mesures de sécurité

Le secteur du mariage réclame plus de clarté - Getty Images

Le dernier Conseil de Sécurité aura été en demi-teinte pour de nombreux secteurs qui attendaient une réouverture annoncée, et ne sont pas ravis des mesures strictes imposées. Parmi ceux-ci, le secteur du mariage, dont l’organisation représentative, Huwelijks Leveranciers Belgique, dénonce une situation qui « met tout le monde en colère ».

En cause: une incertitude qui cause panique et stress tant parmi les prestataires que parmi les futurs mariés. Ainsi que l’explique Cynthia De Clercq pour HL Belgique, « jusqu’au Conseil, nous pouvions suivre les règles sans aucun souci, puisqu’elles étaient très claires pour l’ensemble du secteur, et que les fêtes étaient purement et simplement interdites pour des raisons de sécurité ».

Mais aujourd’hui, les règles ne sont plus claires du tout, notre téléphone n’arrête pas de sonner et on a bien du mal à expliquer aux futurs mariés pourquoi leur fête ne peut pas avoir lieu alors qu’un événement de 200 personnes peut être organisé, par contre ».

Et Cynthia de souligner que les nouvelles mesures « sont une gifle pour le secteur du mariage ».

Le secteur du mariage réclame plus de clarté - Getty Images

Lire aussi: Votre mariage est reporté? 5 idées originales pour l’annoncer

Une situation incompréhensible

« Si on regarde ce qui est d’application dans les pays limitrophes, où des rassemblements de 100 personnes maximum peuvent être organisés, on ne peut pas s’empêcher de constater que le Conseil de Sécurité belge est bien plus sévère, puisque les salles de réception ne rouvriront leurs portes que dès les 1er juillet, et pour 50 personnes maximum ».

C’est d’autant plus incompréhensible que dès le 1er juillet, les événements du secteur culturel comptant jusqu’à 200 personnes pourront à nouveau être organisés… 200 pour un concert mais 50 seulement pour un mariage? Il y a quelque chose qui cloche! ».

Et l’organisation qui représente le secteur du mariage en Belgique de se dire « fâchée et triste que le gouvernement n’ait pas pris nos recommandations (ni nos requêtes) en compte. Cela fait 3 mois que tout le secteur est à l’arrêt, et les perspectives de reprise sont fortement compromises… Des mariages de 50 personnes? Ce n’est pas ça qui va sauver le secteur, et tant les prestataires que les mariés voient rouge ». D’autant que de nombreuses questions restent sans réponse: « à partir de quelle date est-ce que les cérémonies de 100 ou 200 personnes seront à nouveau autorisées? Est-ce qu’une réception de 30 personnes est autorisée dès le 8 juin si elle se tient dans un restaurant? Si le mariage se tient en extérieur, peut-il accueillir 200 personnes dès le 1er juillet, comme pour le secteur sportif? ». Des questions auxquelles tant le secteur du mariage que les mariés espèrent recevoir des réponses lors du prochain Conseil de Sécurité…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.