Home Lifestyle Société Le bad buzz raciste de Starbucks aux USA

Le bad buzz raciste de Starbucks aux USA

Bangkok, Thailand - September 24,2017 : Starbucks coffee, Starbucks sign, Starbucks glass, Starbucks Granola Dark Mocha Frappuccino.; Shutterstock ID 721026874

C’est un incident au goût bien plus amer que le café. Le PDG de Starbucks vient en effet de présenter ses excuses après l’indignation causée par une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, où l’on voit deux Noirs arrêtés par la police dans un café de la chaîne à Philadephie.

Leur crime? Ils attendaient simplement un ami à l’intérieur du café. « Je présente nos excuses les plus sincères aux deux hommes qui ont été arrêtés », a déclaré Kevin Johnson. L’entreprise a commencé « une revue complète de ses pratiques », a-t-il ajouté dans un communiqué publié alors qu’une vidéo diffusée jeudi sur Twitter est devenue virale pendant le weekend. Filmée par une cliente d’un Starbucks de Philadelphie, en Pennsylvanie, elle a massivement été relayée sur le réseau social. On y voit les deux hommes, calmes, se faire interpeller et menotter par plusieurs agents.

La police a été appelée parce que ces hommes n’avaient rien commandé. Ils attendaient un ami, qui est arrivé alors que ses amis étaient embarqués en menottes pour n’avoir rien fait. Tous les autres Blancs se demandent pourquoi ça ne nous est jamais arrivé quand on fait la même chose.

Selon l’auteure de la vidéo, c’est une employée de Starbucks qui a appelé la police. La vidéo montre un autre client blanc demander aux policiers de relâcher les deux personnes. Selon leur avocat, interviewé par la chaîne locale CBS Philadelphia, ils attendaient l’arrivée d’un troisième homme pour un rendez-vous d’affaires. Le commissaire de police de Philadelphie, lui-même noir, a assuré que ses agents avaient bien agi, après avoir demandé aux deux hommes de quitter les lieux à plusieurs reprises. « Starbucks est fermement opposé à la discrimination et au profilage racial », a rappelé son PDG dans le communiqué.

Lire aussi: 
Un militant antiraciste elance un Néonazi
Le mannequin de Dove s’explique sur la « publicité raciste »
Le racisme ordinaire raconté en 10 dessins

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.