Home Lifestyle Société La fabuleuse énigme de Fan Bingbing, superstar chinoise disparue du jour au...

La fabuleuse énigme de Fan Bingbing, superstar chinoise disparue du jour au lendemain

May 11, 2018 - Cannes, France: Fan Bingbing attends the ÕAsh is the Purest WhiteÕ premiere during the 71st Cannes film festival. (Mehdi Chebil/Polaris) © PHOTO NEWS / PICTURES NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ! only BELGIUM ! *** local caption *** 06193974

Son visage de poupée de porcelaine et son jeu tout en finesse ont fait d’elle une des célébrités les plus célébrées de Chine continentale, et une des actrices asiatiques les plus connues à l’international. Acclamée dans son pays natal, Fan Bingbing a chuté brutalement de son piédestal après des accusations de fraude fiscale. Et après n’avoir donné aucun signe de vie pendant des mois, elle vient de réapparaitre pour des excuses publiques.

Mais rembobinons d’abord un peu la pellicule. Née en 1981 à Qingdao, dans la province du Shandong, elle fait preuve très jeune d’un engouement pour la comédie et part étudier à l’Académie de Théâtre de Shanghai. A 16 ans seulement, elle crève l’écran dans le film taïwanais Princess Pearl, où son second rôle ne l’empêche pas d’acquérir une célébrité quasi instantanée dans son pays. Apparitions au cinéma et à la télévision, campagnes pour des couturiers, percée réussie dans le monde de la chanson, lancement d’un studio de production… Tout semble réussir à celle que les médias chinois appellent « la Monica Bellucci de Chine », dont la beauté et l’ambition séduisent également la scène internationale. En 2014, elle apparaît dans le blockbuster « X-Men: Days of Future Past », et en 2017, elle est invitée à faire partie du jury du Festival de Cannes. Entre les 2, elle reste 4 ans d’affilée la star chinoise la mieux payée au monde selon le magazine Forbes. Et c’est là que les ennuis commencent…

Des contrats « yin-yang »

Si la Chine s’est exponentiellement ouverte au monde ces dernières années, elle n’en reste pas moins régie par un régime communiste strict, qui impose notamment d’importantes taxes sur la fortune. La solution trouvée par les Chinois les plus fortunés: le principe des « contrats yin-yang », qui permet d’échapper à de lourdes taxes en signant deux contrats, un, factice et orné d’un salaire revu à la baisse, soumis aux autorités, et l’autre, bien  réel, que l’on se garde bien de montrer. Un système ingénieux, mais dangereux: en mai 2018, Fan Bingbing est soupçonnée de fraude fiscale et de corruption par le fisc, ce qui lui vaut immédiatement une confiscation de son passeport et une interdiction de quitter le territoire. Plus préoccupant: après une dernière apparition publique le 1er juillet dernier, Fan Bingbing disparaît, tant de la surface de la Chine que de celle des réseaux, pour la plus grande inquiétude de 3.8 millions d’abonnés qui la suivent sur Instagram.

Très vite, les théories les plus farfelues se mettent à circuler, entre enlèvement et assassinat par le Parti communiste. La vérité? Fan Bingbing aurait en réalité été placée sous contrôle judiciaire et assignée à une résidence surveillée. Dans une lettre publiée sur le réseau social chinois Weibo le 3 octobre, l’actrice refait surface et présente des excuses au Parti et à ses fans.

J’ai trahi mon pays, les attentes de la société et l’amour de mes fans. Veuillez accepter mes excuses. Je vous demande pardon. Sans les bonnes politiques du Parti et du pays, sans l’attention pleine d’amour du peuple, il n’y aurait pas de Fan Bingbing.

Et d’ajouter que « je ressens une énorme peur et des inquiétudes au sujet des erreurs que j’ai faites« . On paniquerait à moins: le fisc chinois lui réclame en effet 883 millions de yuans d’impôts et de pénalités, soit plus de 130 millions d’euros. Un scénario d’autant plus catastrophique que si elle refuse ou n’est pas en mesure de payer, elle s’exposera cette fois à une lourde peine de prison. Face à la tempête médiatique provoquée par l’affaire Fan Bingbing, l’agence de presse étatique Chine nouvelle a quant à elle annoncé que les autorités limiteraient désormais les salaires excessifs dans le milieu du divertissement. Et de rappeler également les consignes en vigueur selon lesquelles l’argent versé aux acteurs ou aux invités d’émissions de télévision ne pouvaient pas dépasser 40% des coûts de production. On n’ose imaginer leur réaction si les salaires des stars chinoises étaient semblables à ceux de leurs homologues américains: en 2017, Fan Bingbing était en tête du classement Forbes des personnalités les plus riches de Chine, avec des revenus estimés à environ 38 millions d’euros. Par comparaison, la même année, Beyoncé a quant à elle gagné plus de 100 millions d’euros. Alerte rouge.

Lire aussi:
En Chine, un faux vétérinaire coupait les cordes vocales des chiens
Les 1% les plus fortunés de la planète possèdent 82% de la richesse mondiale
Les backpackers devront désormais payer des impôts en Australie

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.