Home Lifestyle Société 20 raisons de participer à la manifestation contre les violences faites aux...

20 raisons de participer à la manifestation contre les violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes sont bien plus présentes que vous ne le pensez. Harcèlement, agression, maltraitance, violence non-conjugale, le chemin est encore long. Ce dimanche, une manifestation est organisée à Bruxelles à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

1. Au moins 33 femmes ont perdu la vie depuis janvier sous les coups d’un homme.

2. La violence à l’égard des femmes est un comportement qui porte atteinte aux droits des femmes et des filles.

3. Les violences faites aux femmes entravent leur participation à la société d’un point de vue social, économique, juridique .

4. Elles nuisent à leur santé physique et mentale.

5. Plus de 8 Bruxelloises sur 10 sont victimes de harcèlement sexuel au moins une fois au cours de leur vie (1).

6. Dans 50% des cas, elles connaissaient l’auteur.

7. Les agressions en tout genre laissent des traces à vie.

8. La part des femmes qui portent plainte est minime.

9. 13 millions de femmes en Europe ont déjà subi des violences conjugales (2).

10. 1 Bruxelloise sur cinq est victime de stalking, forme de harcèlement moral (1).

11. Dans 7% des cas, l’auteur est une autre femme.

12. 56% des Belges connaissent au moins une personne qui a été victime de violences sexuelles graves (3).

13. En Belgique, il y a en moyenne 100 viols par jour (4).

14. Les violences faites aux femmes s’exercent sous de multiples formes et sont partout : dans la famille, au travail, à l’école, dans les médias et les institutions publiques, dans la rue, en Belgique comme ailleurs (5).

15. Tous les jours, des femmes risquent leur vie ou vivent les conséquences des violences sur leur santé, leur autonomie économique, leur famille, leur mobilité (5).

16. Les plaintes ne sont pas prises au sérieux ou sont classées sans suite, et que les auteurs ne sont pas condamnés (5).

17. L’autonomie des femmes est fragilisée par des politiques d’austérité ultralibérales alors que l’indépendance économique est une des conditions indispensables pour mettre fin aux situations de violences (5).

18. La plupart des actes de violence sont perpétrés par des hommes (5).

19. La violence à l’égard des femmes est utilisée pour maintenir le pouvoir et le contrôle des hommes (5).

20. La violence à l’égard des femmes est fondée sur le genre, exercée sur les femmes parce qu’elles sont des femmes (5).

La Belgique est la traîne en matière de prévention et d’action contre les violences faites aux femmes. Pour vous, votre amie, votre soeur, vos filles, celles des autres, il est important de se mobiliser et d’envoyer un signal d’urgence aux politiques.

Les femmes se réunissent ce dimanche 25 novembre dès 13h30, place Poelaert. On y sera. Et vous?

(1) Étude sur la violence faite aux femmes à Bruxelles: lien direct
(2) Chiffres partagés par Amnesty concernant les violences conjugales en Europe: lien direct
(3) Chiffres de 2014 concernant le viol en Belgique: lien direct
(4) Évaluation datant de 2017: voir l’article
(5) Revendications du collectif contre les violences familiales et l’exclusion: voir le lien

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.