Home Lifestyle Société À LIRE: la superbe lettre d’un supporter à Marc Wilmots

À LIRE: la superbe lettre d’un supporter à Marc Wilmots

François Poull, un loyal supporter de la Belgique, a sorti sa plus belle plume pour écrire à Marc Wilmots, ancien coach des Diables. Des mots plein de finesse, d’humour et de tendresse qu’on avait envie de partager avec vous. Merci Marc, et merci François!

Lettre à Marc,

Bonjour Monsieur Wilmots, ce petit mot pour vous donner des nouvelles, non pas de nos diables, mais des Belges.

Roberto s’en sort plutôt bien, mais on serait sorti qu’on ne dirait plus pareil, tu connais la chanson…

Déjà, comme tu le sais, on est parti sans le ninja, ça nous réussit pas mal, même si on a failli tomber dans le piège des samouraï. On dira qu’on est passé à l’orange sur ce coup là.

En Russie, il se passe des choses bizarre. A commencer par le pays hôte qui court plus vite que tout le monde, mais le but ici n’est pas de polémiquer.

L’Allemagne a été mise en bouteille par le Mexique, d’habitude c’est l’inverse. Une chose est sure, ils repartiront sans la corona.

Oui cette coupe du monde avait un air de samba, mais Kevin s’en bat plus tant que ça… et la sélecao s’en va.

En parlant du Brésil, il a failli venir sans sa star. Neymar aura finalement joué, ça tombait bien !

De notre côté, Romelu est totalement monstrueux, il se met au service de l’équipe, il pourrait devenir le plus grand attaquant du monde, mais ça, seul l’avenir nous le dira…

Éden lui, est dans son jardin, Moscou se transforme en Spartak Brainois, Kazan en CSKA Tubize,
On peut dire qu’il a franchit un stade, une véritable lokomotiv.

Sans oublier notre dernier rempart, Thibaut a du Michel et du Jean Marie en lui, il tient la baraque, alors que Meunier veut tout sketter.

Enfin il y a une équipe, un collectif, un peuple derrière son équipe. Du noir, du jaune, du rouge sur les épaules ou sur les joues. Des drapeaux aux fenêtres, parfois même rachetés en seconde main, des villages qui fleurissent tellement qu’ils pourraient gagner des prix eux aussi.

Cette émulation, c’est toi qui l’a créée !

Alors, Merci Marc, merci Roberto, merci la Belgique.

Faites nous rêver encore.

En demi, c’est la France, avant de parler tactique, il faudra mouiller le maillot. Eux enfileront certainement leur bleu de travail. Alors gardons notre costume de ville pour la grand place et battons leur coach Dechamps.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.