Home Lifestyle #ShareYourRejections: célébrer les échecs de la vie, c’est aussi important

#ShareYourRejections: célébrer les échecs de la vie, c’est aussi important

Un entretien d’embauche raté? Un date foireux? Victime de discrimination? Sur Twitter, le hashtag #ShareYourRejections met à l’honneur les pires moments de la vie mais aussi les revanches que l’on prend sur eux.

Tomber pour mieux se relever

À force de scruter les réseaux sociaux, on se sent parfois bien seul quand on encaisse un coup dur. Pourtant, la vie, ce n’est pas que des moments instragrammables. Alors pour une fois que l’on parle d’échec sur les réseaux sociaux, ça fait du bien, vraiment du bien. Le hashtag #ShareYourRejections (traduisez: partager vos rejets) célèbre les coups durs, les rejets, les moments difficiles… Parce que « La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute« .

En pratique, le hashtag vous invite à partager sur Twitter vos pires épreuves/rejets et leur dénouement positif (si jamais il y en a). A l’origine de #ShareYourRejections, on retrouve Saeed Jones, un journaliste de Buzzfeed. Son histoire? Après cumulé les « non » d’agents littéraires, il vient de vendre son livre pour un bon pactole. Rupture amoureuse incompréhensive, échec professionnel, discrimination à l’embauche… voici quelques exemples d’histoires partagées sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter:

« J’ai reçu des e-mails d’agents me disant qu’ils ne verraient pas mon émission qu’ils étaient ‘un peu saturés en ce qui concerne les shows féministes’. Peu de temps après que j’ai commencé le podcast TheGuiltyFeminist qui compte maintenant 50 millions de téléchargements. »

« J’ai été rejeté après de nombreux tests et je suis finalement reconnaissant parce qu’ils m’ont appris: 

  • de bonnes connaissances/compétences
  • mais surtout que je ne voulais pas faire carrière la dedans. « 

« J’ai été rejeté de l’atelier des écrivains de Warner Brothers TV trois fois d’affilée. L’année suivante, j’ai été embauché sur Orange is the New Black. »

Et même si parfois, il n’y a pas de « happy end », il y a toujours des leçons à tirer, des apprentissages… 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.