Home Lifestyle Sexo Ne plus avoir d’orgasmes après bébé n’est pas une fatalité

Ne plus avoir d’orgasmes après bébé n’est pas une fatalité

John Looy @johnlooy

L’anorgasmie post-grossesse est un sujet dont on ose rarement parler. Tabou, gêne, pudeur, peur d’être incomprise, il ne faudrait pourtant pas se taire car des solutions existent.

Focus sur bébé, grande fatigue, libido en berne, les mamans mettent leur plaisir de côté après l’accouchement. Dans certains cas, les rapports sexuels n’ont plus la même saveur et beaucoup de femmes ne parviennent plus à jouir. On appelle ça l’anorgasmie post-grossesse.

Il y a de nombreuses causes à cet orgasme qui n’arrive jamais. La plus fréquente est l’affaiblissement des muscles du périnée, qui est tout à fait normal après un accouchement. Les épisiotomies, les déchirures et le manque de lubrification vaginale qui est plus faible après l’accouchement font aussi parties des causes purement physiques qui empêchent le plaisir. Mais les raisons psychologiques expliquent également l’anorgasmie. Ainsi que nous le confie Audrey Van Erck, sexologue, « la fatigue, le manque de sommeil, les complexes de sa nouvelle apparence physique jouent aussi un rôle sur le lâcher prise et ont un impact sur le plaisir des femmes ».

Mais toutes ces raisons ne sont pas irrémédiables et de nombreuses solutions peuvent être mises en place pour reprendre possession de son corps.

Comment retrouver les même sensations qu’avant?

Audrey Van Erck nous liste les différents conseils qu’elle donne en consultation.

  1. La rééducation du périnée (les muscles autour du vagin) après l’accouchement est IN-DIS-PEN-SA-BLE ! Plus le périnée est musclé, plus une femme accède facilement à l’orgasme. Donc, il faut contracter son vagin au moment de la pénétration.
  2. On ne reste pas passive. On fait bouger son bassin. Plus précisément: on fait des mouvements de bascule du bassin qui aident l’orgasme à survenir.
  3. On renoue avec son corps qui a changé et on en prend soin.
  4. On fait des jeux érotiques: qui peuvent augmenter le niveau d’excitation et du coup, l’orgasme vient plus facilement,
  5. On utilise un lubrifiant si on en ressent le besoin,
  6. Et surtout : on apprend à lâcher prise! Par exemple, on baisse le volume du babyphone pendant le moment câlin pour éviter d’être trop distraite par les bruits de bébé.

Et surtout, on déculpabilise. Les troubles sexuels après un accouchement sont fréquents et passagers. La sexologue nous confirme qu’il faut au moins 1 an pour retrouver une sexualité à nouveau épanouissante. Rappelez-vous également que de nombreuses femmes n’ont pas d’orgasmes à chaque fois et prennent tout de même du plaisir. Un orgasme ne signifie pas un rapport réussi. C’est avant tout un moment de partager avec le partenaire.

Si, malgré ces conseils, vous ne parvenez pas à retrouver une bonne image de vous ou que le désir ne réapparaît pas,  vous pouvez envisager une consultation avec un psychologue/sexologue, en couple ou seul. Des professionnels de la santé pourront toujours vous recevoir dans un cadre bienveillant et vous aider à vous épanouir.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.