Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 84: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 84: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 27 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, j’ai eu un orgasme MÉMORABLE. Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais on est beaucoup plus connectés au lit qu’avant. J’ignore si notre grosse dispute/pause de quelques jours a eu un effet positif sur notre relation, mais Ben est beaucoup plus ouvert et entreprenant. Cette dispute nous a poussés à nous confier, à nous dévoiler sans filtre, sans craindre la réaction de l’autre puisque “au point où on en est…”

Depuis la courte phase qui a suivi notre réconciliation (où nous avons dû trouver nos nouveaux repères et un terrain d’entente), notre couple se porte à merveille et je me sens plus heureuse que jamais. Je me demande combien de temps ça va durer avant que je ne me remette à douter. En attendant, je profite de cette sensation de légèreté. Jusque sous la couette !

Après le test de notre position particulière (lui adossé contre le mur et moi assise entre ses jambes, dos à lui) j’ai eu droit à une petite fantaisie qui ne lui ressemble pas.

Lui qui est plutôt du genre à se laisser conduire, à accepter (ou refuser catégoriquement) mes demandes, il a eu une idée formidable. Ça faisait un moment que nous n’avions pas eu le temps de “bien” faire l’amour. On se limitait à une ou deux fois par semaine durant quelques minutes avant de sombrer. La libido était présente, mais le temps nous manquait ainsi que le sommeil.

Du coup, quand on a décidé de passer un vendredi soir à la maison, j’ai sauté sur l’occasion pour lui proposer d’aller au lit vers 21h30. Et là! Je n’en reviens toujours pas :

Ben m’a proposé de me faire un massage des fesses.

Ça peut sembler bizarre comme pratique, mais ne sous-estimez pas son pouvoir érotique ! Mon chéri s’est appliqué à faire les choses comme il faut, avec une huile qui sent bon et beaucoup de douceur.

Je frissonnais d’avance à l’idée du contact de ses mains. Ça n’a pas loupé. À peine les avait-il posées sur le bas de mon dos que mes poils se dressaient. Il a commencé doucement, par des petits mouvements circulaires, en descendant progressivement sur mes fesses. Ses gestes m’électrisaient.

Je me sentais livrée à lui, esclave de ses mains.

Pourtant, je tentais de ne pas frémir et de me laisser porter tendrement par ses caresses. Évidemment, ça a très vite dérapé. Petit à petit, il a glissé ses mains un peu plus bas. Puis de plus en plus bas. Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de quiproquo sur ses intentions. C’est là que c’est devenu très intéressant. Et ma cambrure en disait long sur ma volonté à résister.

Les longues minutes qui ont précédé ce moment ont permis de faire monter la température jusqu’à ce que je sois cuite à point.

J’adore cette sensation qui précède un toucher ou un baiser, où l’on serait capable de pactiser avec le diable pour obtenir ce que l’on veut. J’aurais pu le supplier de descendre plus vite, d’accélérer la cadence. Mais c’est là qu’est tout le délice de prendre son temps. Se languir de l’autre, l’attendre, l’observer prendre son temps lui aussi. Faire l’amour dans ces conditions est un moment intense pour se reconnecter à l’autre. Rien d’autre ne compte sinon le contact de nos peaux. Quand on s’aime si fort sans dire un mot, je plane encore longtemps après l’action et je m’endors paisiblement dans ses bras. Le monde pourrait s’écrouler que ça n’aurait aucune importance. Est-ce la prouesse de l’orgasme qui me rend guimauve à souhait ? Peut-être. Mais des guimauves comme celles-là,
je veux bien en manger tous les jours.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.