Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 77: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 77: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 27 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, après une partie de jambes en l’air, je me suis retrouvée couchée sur le lit avec un gros morceau de papier toilette entre les cuisses. “Le summum du glamour”, ai-je dit à Ben en regardant la petite pointe blanche de papier qui dépassait. C’est le genre de situation où je trouve injuste d’être une femme.

Celles qui utilisent des préservatifs pour se protéger connaissent ce moment gênant où on arrive pas à déchirer l’emballage. Ou quand on le met à l’envers et qu’il faut tout recommencer, avec la même dextérité que pour construire un château de cartes. On retient sa respiration et on applique le morceau de latex sans griffer, à l’endroit, et en maintenant le petit bout bien haut.

Le tout en rendant la situation la moins bizarre possible, pour éviter de faire débander chéri.

L’avantage, par contre, c’est qu’après l’acte, il suffit de l’enlever, quitte à le jeter plus tard, après les mamours sur l’oreiller. Quand on n’utilise pas de capote, c’est encore une autre histoire ! Vous n’imaginez pas le nombre de fois où je me suis retrouvée au-dessus de Ben qui venait de jouir, à ne pas savoir comment me sortir de cette situation gênante sans tacher les draps. Surtout au début, quand on essaie encore de donner une image de soi digne d’une princesse mystérieuse. Mais ça n’a pas duré. Il a très vite compris qu’avec moi, on n’allait pas faire semblant longtemps.

Qu’on était beaux à tenter de se déplacer sans se désincarcérer jusqu’à la table de nuit.

“Voilà, encore un quart de tour sur la droite… Non, attends, attends! Ça coule ! Remets-toi comme avant et moi, je vais me pencher le plus possible pendant que tu pousses vers le haut, OK ?” Un vrai désastre. Chez nous, ça se passe en deux phases. D’abord la périlleuse attrape du papier, ensuite l’héroïque déplacement jusqu’aux toilettes sans perdre mon chargement. Et marcher en canard les cuisses fermées ou la main entre les jambes quand on est toute nue, on a vu mieux. Ben se moque toujours de moi.

C’est trop facile, non ? Lui n’a pas à subir ça. Après l’amour, il peut rester couché paisiblement, sans s’inquiéter de rien.

Mais moi pas. Je n’ai pas d’autre choix que d’aller me “vider ”. Désolée, ce n’est pas très ragoûtant. Mais tous les gynécologues vous diront que c’est la seule chose à faire tout de suite après pour limiter le risque d’infections et de mycoses. Il FAUT faire sortir tout ça. Je m’applique donc à mon devoir après chaque étreinte. Avec la même pensée à chaque fois : je préférerais mille fois rester dans ses bras et profiter de cet instant si doux en lui disant des mots d’amour. Mais non ! Parce qu’avec le temps, Ben s’est aussi rodé pour la manœuvre. Dès que c’est terminé, on se met tous les deux en quête du PQ. Sauf que ce fameux PQ demande de l’organisation pré-coïtale. Je ne vous raconte même pas ces fameuses fois où on avait oublié d’en garder en stock.

Ben partait jusqu’aux toilettes en chercher en courant pendant que je gardais les fesses relevées pour éviter un désastre.

Eh oui, voilà à quoi ressemble le sexe dans la vraie vie ! Bien loin de ces films d’amour à deux balles où ils font ça à l’arrache sans penser aux conséquences et au papier toilette. J’aimerais bien regarder une série où on évoque ce problème. Mais ça n’arrive jamais, sans doute pas assez vendeur. En tout cas, si vous avez des propositions de marche à suivre pour ne pas ruiner mes jolis draps, je suis preneuse ! Sauf si ça implique des acrobaties.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.