Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 76: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 76: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 27 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, mes deux vieux copains m’ont invitée à les rejoindre sur la terrasse de notre bar préféré. Ça faisait si longtemps qu’on ne s’était pas vus, encore moins sur cette fameuse terrasse. Ça devait faire six mois. J’étais vraiment ravie de les retrouver. Une heure avant de me mettre en route, Ben m’envoie un SMS. “On se voit toujours ce soir ?” Meeeeeerde. J’avais confondu deux jours de la semaine, oubliant que je devais retrouver mon amoureux au cinéma. Mes copains acceptent avec plaisir qu’il se joigne à nous. Ben ne boude pas. Tout rentre très vite dans l’ordre.

À la base, on devait juste boire un verre. Mais la soirée a pris un autre tournant.

On s’amusait tellement qu’on n’a pas vu le temps passer. Attablée avec les trois hommes de ma vie, je ris aux éclats et n’hésite pas à faire des blagues nulles à chaque fois que le serveur nous ressert une tournée. Je me sens particulièrement bien et j’imagine en toute bonne foi que mes quelques bières dans le coco n’y sont pas étrangères. Lors de sa énième venue, le serveur me dragouille. “Alors Gaëlle ? Tu écris toujours tes chroniques ?” Mes amis explosent de rire et se mettent à le charrier en appuyant de longs “ohohooh” de leur voix grave.

“T’as vu, il se souvient de toi. C’est dingue !” Ben rit jaune.

Je sens qu’il est jaloux, mais il a la classe de ne pas me faire de scène. Avec l’augmentation de son taux d’alcoolémie, il devient de plus en plus câlin. Alors qu’il était assis en face de moi, il demande à échanger pour se mettre à côté de moi. En l’espace de 10 minutes, c’est devenu un vrai pot de colle. Je le connais par cœur. Quand il est comme ça, je sais qu’il a atteint la bière de trop. Je l’imagine déjà rentrer en titubant. Ben me fait mourir de rire quand il est dans cet état. Il essaie de me faire croire qu’il gère, ce qui rend sa démarche encore plus hilarante. Un peu comme un bonhomme d’autoroute qui flotte au gré du vent.

Une minute après, il s’approche de mon oreille et me demande gentiment si on peut ne pas tarder à rentrer.

Je le trouve si mignon. Comme un enfant qui a fait une bêtise. J’embrasse mes amis et attrape mon amoureux sous le bras pour le soutenir. En arrivant chez moi, je sens que j’ai aussi encaissé pas mal ce soir. Je m’effondre dans mon lit, sur l’épaule de Ben en comptant mes heures de sommeil avant d’aller bosser. “6 h, super”. “Tutututuuu ! Non, non, ma petite dame. Je n’ai pas encore mangé mon dessert”.

Je pense que pour la première fois de ma vie, je n’en ai strictement rien à secouer du sexe.

Je me plains régulièrement que Ben n’a pas souvent envie de moi. Du coup, j’ai tendance à sauter sur l’occasion quand il est chaud. Mais là, je ne veux pas en entendre parler. Mon amant pour la nuit, c’est Morphée, point barre! Il insiste, me provoque. Je maintiens mon “non” fermement. Et là, je ne sais pas ce qui lui prend, mais il descend entre mes jambes et se met à m’embrasser au-dessus de ma culotte. “Je te dis juste bonne nuit, rien d’autre.”, me dit-il.

Au contact de ses baisers, mon corps frémit d’excitation. Il sait comment s’y prendre le coquin.

Je finis par céder, sans regret. Et c’est fa-bu-leux. À peine remise de mon essoufflement, avec un sourire jusqu’aux oreilles, j’entends Ben murmurer: “Je suis désolé de t’avoir forcée. J’ai eu envie de toi toute la soirée.” Je ne le lui dirai pas, mais je sais très bien que sa jalousie du serveur l’a poussé à vouloir se prouver quelque chose. Il avait besoin de me reconquérir. Et je dois dire que ce n’était pas désagréable.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.