Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 69: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 69: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 27 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, tout allait bien. Puis tout s’est cassé la gueule. J’ai fait un choix: effacer de ma mémoire ce garçon rencontré par hasard et qui était venu tout chambouler dans ma vie. J’ai choisi Ben et notre relation qui était si bien partie. “Était”, parce que ça n’allait pas durer. Les jours qui ont suivi ont été un véritable combat contre moi-même. Un duel de cape et d’épée entre mon cœur et ma tête.

À chaque fois que Ben faisait un geste à côté de la plaque ou avait une réflexion qui ne me plaisait pas, je ne pouvais pas m’empêcher de faire des comparaisons avec l’autre.

Comparaisons totalement imaginaires puisque je ne connais rien de ce garçon. “Franchement, c’était si compliqué d’enfoncer ton slip dans le panier de linge sale plutôt que de le déposer dessus?” “Je ne savais pas qu’on avait commencé un concours de pile d’assiettes sales.” “Et tirer la chasse, c’est pour ma poire?” Petit à petit, je ne voyais plus que des défauts à celui que j’appelais jusqu’ici “l’homme de ma vie. Ça m’obsédait.

Notre couple est-il tombé à ce point dans la routine? À quel moment ai-je commencé à m’ennuyer?

D’un coup, ça me frappait comme si j’avais été dans le déni depuis des semaines. Je ne vibre plus comme j’ai pu vibrer d’amour pour lui. Le négatif avait fait son apparition sournoisement, lentement. Et là, tout me revenait en plein visage. Alex a libéré des pensées qui étaient latentes en moi. Pas étonnant que son image tourne en boucle dans ma tête. Ça, ça me faisait encore quelque chose. J’avais de la peine mais je ressentais une émotion forte. Je me voyais déjà tout laisser tomber, plaquer mon copain et partir. Rien ne pouvait me raisonner.

Sophie était un peu perplexe: “Mais tu l’as vu une fois! Une seule fois et tu serais prête à tout remettre en question? Ça n’a aucun sens! Ça a toujours été Ben, vous vous connaissez depuis que vous êtes gosses. Comment cela a pu changer d’un coup?” Là est la vraie question.

Qu’est-ce qui se passe dans ma tête pour que je sois si extrême? Ok, j’ai eu un coup de cœur. Mais ne suis-je pas
un peu ridicule d’oublier le reste?

J’ai très vite dû me résoudre à faire avec de toute façon. Même si j’avais bloqué Alex le premier soir, j’ai fini par craquer et le débloquer. Mais il n’a jamais répondu à mon message. Ça faisait une semaine que je n’avais plus de nouvelles. “Voilà, la parenthèse est finie. C’était mignon, ça a reboosté mon ego, point barre. Pas besoin d’en faire tout un foin”. J’essayais de me convaincre de toutes mes forces. Auto-conviction. Tourner en rond. Penser à lui quand même. Pleurer. Pleurer pour Ben qui n’a rien demandé. Me dire que si notre relation était si bien que ça, l’autre ne me ferait pas tant d’effet. Tout remettre en question à nouveau.

Ça résume parfaitement bien le fouillis de mes pensées ces derniers jours. Mon comportement n’a pas échappé à Ben. “Je ne comprends pas ce que tu as. T’es bizarre, tu souris moins. Je sens que tu as du chagrin. Parle-moi”. Il était si gentil, si attentionné à nouveau. Et moi je jouais avec ses pieds. Je lui devais au moins la vérité. Mais que lui dire? C’est là que c’est sorti tout seul de ma bouche. Des mots blessants, complètement irréfléchis, beaucoup trop spontanés. Des mots pour faire réagir mais qui ont fait bien pire que ça: “Ben, je ne suis plus sûre d’être amoureuse de toi”.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.