Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 51: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 51: la chronique sexo de Gaëlle

Gaëlle, 27 ans, a passé huit ans de sa vie en couple. Mais après plusieurs déceptions, même si elle n’abandonne pas sa quête de l’amour avec un grand A, elle a décidé de se laisser vivre sans pour autant se priver des plaisirs de la chair. Elle compte bien découvrir les joies du sexe sans tabou et mener des expériences sans avoir froid aux yeux.

L’autre jour, je relisais mes écrits précédents. Vous l’ignoriez peut-être mais la chronique que vous avez sous les yeux signe le premier anniversaire du “Point G”. Il y a un an tout pile, je vous adressais mes premiers mots en tant que “novice du sexe”.

Je me retrouvais célibataire, à 26 ans, après une longue relation tumultueuse. Pendant 52 épisodes, je vous ai livré chaque détail de ma vie sexuelle et amoureuse afin de partager avec vous toutes les facettes de la sexualité à travers l’exemple très probant qu’est ma petite personne: une fille banale.

Toutes ces lignes m’ont fait réaliser à quel point rien n’est établi. Quand je regarde en arrière, je ne peux qu’apercevoir tout le chemin parcouru, tous les obstacles surmontés, toutes les petites victoires. La vie peut être si compliquée parfois. Mais c’est ce qui la rend si belle. Les déceptions, les échecs nous rendent plus fortes, plus ouvertes. Ils nous ouvrent l’appétit sur une envie de mieux.

Une grande faim que l’on veut combler à coup de bonheur.

Quand la vie nous offre ces cadeaux par petites doses ou par torrents, il faut les saisir et en profiter. Les moments d’amour profond en font partie. Finalement, je finis par penser que le sexe est un pendant de l’amour. Après tout, même quand il ne s’agit que d’un plan cul, notre partenaire du moment l’est pour une raison. Une alchimie particulière, une tension sexuelle indéniable, un bon ami avec qui on se sent particulièrement en sécurité. Ils nous apportent une seconde de légèreté, un moment d’insouciance. Dont il faut profiter.

Me replonger dans la folie de ces derniers mois me laisse penser que tout est possible.

Même quand on se sent au plus bas. Il y a quelques semaines encore, j’étais certaine que je n’arriverais jamais à développer quelque chose avec quelqu’un de bien. J’étais intimement persuadée que ça ne devait pas être pour moi, que je n’étais bonne qu’à enchaîner des relations sans lendemain.

Et puis, les circonstances m’ont amenée à rencontrer de nouvelles têtes, à ouvrir les yeux et surtout, à trouver ce que je cherchais: un mec bien, avec qui j’ai envie d’avancer et de construire quelque chose. C’est la preuve ultime que la galère ne dure pas éternellement.

La vie est compliquée, certes. Mais elle est aussi pleine de surprises. Il ne faut juste pas baisser les bras. Je suis convaincue que le positif amène le positif. C’est d’autant plus vrai en matière de sexe. Regardez autour de vous, faites le point sur ce que vos amies partagent de leur vie sexuelle. Combien peuvent dire que tout est parfait? Personne. Parce que rien n’est jamais parfait. Il y a toujours ce petit détail qui fait que ça pourrait être mieux, plus comme ceci et moins comme cela.

Celles qui vous disent que tout roule ont simplement choisi de se focaliser sur ce qu’il y a de meilleur.

Écrire chaque semaine les problèmes rencontrés dans le cadre d’une vie sexuelle m’a fait réaliser à quel point rien n’est “normal”. On aura toujours des phases d’extase comme des phases plus down. Tout le monde passe par là. L’important, c’est de se focaliser sur le meilleur, sur le rayon de soleil à travers les nuages. Parce qu’il finira bien par arriver, ce moment de bonheur doux comme du miel.

La vie est compliquée mais elle n’est pas qu’une complication. En un regard, tout peut changer. Tout peut basculer vers un mieux. Du coup, pour fêter mon anniversaire Flair, j’ai décidé de m’offrir un cadeau particulier: m’accorder le plaisir de répandre ce positif qui n’attend que d’exploser. Profitez des sourires, des regards en coin, des caresses sur le haut de la nuque, des baisers langoureux. Jouissez haut et fort de l’amour que vous procure votre chéri(e). Pleurez à chaudes larmes quand rien ne va.

Et souriez paisiblement au bel avenir qui s’offre à vous. Toutes ces émotions si intenses, si vives, nous montrent à quel point nous sommes en vie. Et ça, c’est le pied!

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.