Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 38: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 38: la chronique sexo de Gaëlle

Gaëlle, 27 ans, a passé huit ans de sa vie en couple. Mais après plusieurs déceptions, même si elle n’abandonne pas sa quête de l’amour avec un grand A, elle a décidé de se laisser vivre sans pour autant se priver des plaisirs de la chair. Elle compte bien découvrir les joies du sexe sans tabou et mener des expériences sans avoir froid aux yeux.

L’autre jour, j’ai repris rendez-vous chez l’esthéticienne. Pas la même que la première fois. Après ma mésaventure honteuse, j’ai bien évidemment changé d’adresse. Je ne vais rien vous cacher: depuis, j’avais repris mes bonnes vieilles habitudes, rasoir à la main pour m’adoucir comme un dauphin. Il m’était impossible de remettre les pieds dans un institut de beauté. La douleur, ma pudeur, le coût, bien trop d’éléments m’empêchaient de faire de l’épilation en institut une habitude.

Mais Sophie m’a convaincue. “Plus tu rases, plus ça repousse rapidement, dru et noir. Moi, à force d’épiler, j’ai de moins en moins de poils et ils sont assez doux. Et tu es tranquille pour presque trois semaines!” C’est vrai que ça en vaut la peine. Et puis, je n’avais pas tant souffert la dernière fois. Mon futur rencard avec Ben m’a donné les dernières forces nécessaires pour franchir le cap. Le rendez-vous est pris pour aujourd’hui. En arrivant, je tombe sur une femme très “baba cool”, habillée en sarouel, les cheveux ondulés. Ça change des dames en blouse blanche qui vous donnent l’impression de passer sur le billard.

Ici, tout est axé bien-être, bien plus cool que l’autre fois. Musique zen, plantes, étagères blindées de produits, on n’est clairement pas dans un cabinet de dentiste. Je m’installe sur la table, ma culotte bien en place, pas encore tout à fait décidée à l’enlever. “Il va falloir montrer fesses blanches, ahahahah.” Elle rit d’un rire gras ponctué d’un accent bruxellois. “Vous voyez, fesses blanches, patte blanche,… ahahahahah.” Décidemment, cette femme est très drôle. E

lle s’applique à la tâche sans ménagement. Et vas-y que j’empoigne des bandes de poils tous noirs, que je tire sans prévenir. Le tout en me racontant sa vie passée avec son ex-mari parti vivre en Autriche. En moins de dix minutes, je me retrouve avec un pubis parfaitement lisse, rougi sous son acharnement. Rassurez-vous la douleur n’était pas insupportable. Au contraire, je préfère que ça aille vite. Au moins, la souffrance ne dure pas longtemps. La suite par contre, je ne l’ai pas vue venir.

“Mettez-vous sur le côté et ramenez une jambe contre la poitrine.” Fixant le mur face à moi, je comprends très vite où elle veut en venir. Mon pressentiment digne d’un médium se confirme quand je sens la cire chaude couler entre mes fesses. ”On va faire partout, ça sera plus propre.” Bizarrement, quand elle dit ça, elle ne rit pas.

Jusqu’ici, je n’avais jamais vraiment réalisé que j’avais des poils entre les fesses.

En quelques mots, elle a réussi à faire naître un nouveau complexe en moi. Heureusement, il sera de courte durée puisqu’elle va tout enlever. Elle arrache la bande d’un coup sec. Je lâche un gros “putain de merde”. C’est sorti tout seul. Elle reste silencieuse sans bouger. “Je suis désolée, je ne voulais pas être impolie mais j’ai été surprise et…” Elle me coupe la parole: “ooooh, ne vous en faites pas, j’en ai vu d’autres, ahahahah.” Je rigole un peu moins quand elle approche la seconde bande. Je me contracte de toutes mes forces.

Je sens littéralement mon cœur battre entre mes fesses.

Ça pulse de plus en plus fort, au point de m’inquiéter. Vous le voyez peut-être venir. Pour moi, c’était moins évident. Quand elle s’approche pour tirer, je prétends une crampe et tends ma jambe loin devant. ”Crampe, crampe, crampe!” Cette pauvre femme doit me prendre pour une cinglée. J’attends le temps qu’il faut pour que ça passe. Après quelques respirations, je fais mine que mon muscle va mieux et me remets en position. “Vous ne mangez pas assez de bananes, c’est pour ça! Un manque de potassium et hop, on a des crampes. Il faut vous faire des panades. Ahahahah”. Hi-la-rant. Mais si elle savait que je viens de lui éviter un pet en plein visage, elle me remercierait.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.