Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 29: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 29: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 26 ans, a passé huit ans de sa vie en couple. Mais après plusieurs déceptions, même si elle n’abandonne pas sa quête de l’amour avec un grand A, elle a décidé de se laisser vivre sans pour autant se priver des plaisirs de la chair. Elle compte bien découvrir les joies du sexe sans tabou et mener des expériences sans avoir froid aux yeux.

L’autre jour, je parlais avec Mamy au téléphone. C’est toujours pareil. À chaque fois qu’elle m’appelle, j’ai droit à l’interrogatoire en bonne et due forme. Mamy, c’est un peu comme le KGB. Elle finit toujours par arriver à ses fins et à me faire avouer des informations que je voulais garder secrètes.

Alors, tu as un amoureux pour l’instant? ».

Je la voyais d’ici, bien installée dans son fauteuil qu’elle ne quitte jamais, les pieds posés sur son tabouret, avec un plaid sur les genoux. La fameuse question tant redoutée n’aura pris que 10 secondes pour sortir de sa bouche. « Non Mamy, personne de sérieux pour l’instant ».

Je lui réponds toujours avec une voix lancinante. Je suis certaine qu’elle voit mes yeux rouler vers le ciel à travers le téléphone. Difficile de cacher mon exaspération dans ces cas-là. « Comment ça, pas sérieux ? Soit tu es avec quelqu’un, soit tu ne l’es pas, hein? » Mamy vient du Borinage et termine toujours ses phrases déclaratives par des « hein » pour les transformer en question. Les dix minutes qui suivent ne sont qu’un monologue de sa part.

Mamy assure me connaître par cœur (elle n’a pas tort) et que cette situation avec « ce garçon » va finir par me faire mal au cœur. « Il te faut quelqu’un qui est sûr de lui, quelqu’un qui t’aime pour ce que tu es ». Elle hausse le ton et finit quasiment par m’engueuler en parlant, comme si je n’avais rien compris au sens de la vie. « Des moins que rien qui ne savent pas ce qu’ils veulent, il y en a plein tu sais! Tu vas avoir 27 ans. Il serait temps de te trouver quelqu’un pour de bon ».

Si elle savait où j’en suis actuellement dans ma vie sentimentale, elle ferait un infar sur le champ. J’adore lui parler. Enfin, laissez-moi rectifier: J’adore l’écouter parler. Parce qu’en réalité, je n’ai pas souvent l’occasion d’en placer une. Mais Mamy n’est pas très réceptive pour ce genre de discussion. Et j’ai l’impression que le concept de plan cul est un peu trop « 2018 » pour elle.

Ça me rappelle les propos qu’elle avait tenus il y a quelques années. Je prenais le café chez elle un dimanche après-midi. J’avais 20 ans, je crois. Je ne suis plus très sûre, mais je sais que je n’étais plus vierge (détail important pour la suite, vous verrez). Ses mots m’ont profondément marquée. D’ailleurs, je ressens encore un frisson de gêne quand j’y repense.

Alors qu’elle essayait vaguement de me soutirer des informations sur ma vie sexuelle, elle avait lâché cette bombe sortie de nulle part:

Tu DOIS essayer de le faire avant de te marier ».

Elle insistait bien sur chaque mot en articulant très fort. « N’attends surtout pas! Parce que si ça ne marche pas, tu seras coincée toute ta vie. Regarde, moi avec ton grand-père… On n’a eu que deux enfants. Je te laisse compter ».

Je pense qu’à l’époque, je l’avais fixée longtemps sans rien dire. Aucune phrase ne semblait adéquate à la situation. Pauvre mamy. Elle est quand même rigolote et sacrément franche quand j’y pense. Un peu naïve aussi, de penser que j’aurais pu attendre jusqu’au mariage. Mais elle a raison à 2000 %. Mieux vaut essayer avant, pour ne pas se tromper. Elle voulait juste me mettre en garde. Et je pense qu’au fond d’elle-même, elle savait très bien que j’avais déjà franchi le cap. Que je n’allais sûrement pas attendre le mariage pour essayer avec « le bon ». En tout cas, elle peut être certaine que j’aurais largement tenté de le trouver avant qu’on ne me passe la bague au doigt. Si ça arrive un jour.

« Je t’embrasse Mamy, à bientôt ». En raccrochant, je ne peux m’empêcher de réfléchir à ce qu’elle vient de me dire. Encore une fois, elle a raison. Comme d’habitude, hein ? Et si c’était vrai? Si je méritais quelqu’un qui m’aime sans condition? Toutes ces histoires qui n’en sont pas ne m’éloignent-elles pas de vraies relations, avec de l’Amour?

Elle a réussi à me chambouler. Sacrée Mamy, que ferais-je sans toi?

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.