Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 18: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 18: la chronique sexo de Gaëlle

Gaëlle, 26 ans, a passé huit ans de sa vie en couple. Mais après plusieurs déceptions, même si elle n’abandonne pas sa quête de l’amour avec un grand A, elle a décidé de se laisser vivre sans pour autant se priver des plaisirs de la chair. Elle compte bien découvrir les joies du sexe sans tabou et mener des expériences sans avoir froid aux yeux.

L’autre jour, je rêvassais en faisant mon sac à dos. J’ai passé une bonne partie de la nuit sous les mains expertes de Raciel. Il m’a fait vivre des sensations qui m’étaient encore inconnues. Quelle vie de débauche! Quand je me revois il y n’y a pas si longtemps, si prude, je me dis que les choses ont bien changé. Mais pas le temps de trop penser, nous devons changer de ville avec Camille, et traverser une bonne partie de Cuba vers notre prochaine destination.

Pour nous y rendre, nous avons choisi un taxi collectif. C’est un système très courant ici. Plusieurs personnes réservent une place dans une grande voiture ou une camionnette. Et on va tous au même endroit. De bon matin, on embarque dans le van disposant de huit places. Sauf qu’au bout de quelques arrêts, on se retrouve à 12, serrés comme des sardines. Parmi nous, deux garçons nous font de l’œil dans le rétroviseur. «Ils sont vachement mignons!».

Camille s’amuse de notre appétit insatiable. Nous sommes incorrigibles. Au bout de 2 heures de route, on fait une pause sur une aire de repos. Là, le chauffeur nous annonce que le groupe va être séparé en deux en raison d’un problème de voiture. Il m’explique en espagnol la situation mais les autres ne semblent pas comprendre ce qu’il me dit.

Les deux garçons s’approchent de moi pour me demander des explications. Marcin et Bartek sont polonais et vivent à Londres. Leur anglais parfait nous permet de faire connaissance. Mais rapidement, le destin nous rattrape. Pas question d’embarquer dans la même voiture. Heureusement, on va au même endroit et on décide de se retrouver le soir pour partager une bière. Ça n’a pas loupé.

Le soir même, nos deux cavaliers sont présents à l’heure sur la place principale. Au fil d’une soirée arrosée, on apprend à se connaître à coups d’anecdotes de voyage. Quand Marcin me demande ce que je fais dans la vie, je lui réponds spontanément que j’écris des chroniques sur le sexe dans lesquelles je raconte mes expériences. Il rit et s’intéresse particulièrement à ma vision de la chose.

On passe la soirée entière à discuter des tabous ancrés dans notre société et de ce qu’il faudrait faire pour changer les choses. Vers 2h du matin, le barman nous informe qu’il va fermer. Bartek propose à Camille de boire un dernier verre sur le toit de leur logement. Je ne suis pas super chaude à l’idée de suivre deux inconnus chez eux. Mais Camille ne se laisse pas prier et suit nos deux nouveaux amis. Ils nous servent tout de suite de l’alcool fort. Très peu pour moi, je préfère boire de l’eau. Et mon choix est judicieux.

Quelques minutes plus tard, Bartek enfonce sa langue dans la bouche de Camille. Marcin s’approche pour m’embrasser à son tour et passe sa main sous ma robe. Mon sang ne fait qu’un tour. «Mais qu’est-ce que tu fous?». Je me relève, en rage et fais signe à Camille qu’il est temps de partir.

C’est là qu’il a dit les mots de trop: «Tu vas partir sans baiser avec moi? Ça servait à rien de jouer les allumeuses en parlant de sexe et de tes chroniques si tu vas pas jusqu’au bout». C’était donc ça.

Parler de sexe ne veut pourtant pas dire que mes cuisses sont un open bar.

Car oui, je m’amuse, oui, je vis mes propres expériences. Mais je fais toujours cela en accord avec moi-même en respectant mes envies. Et là, non seulement je n’en avais pas envie, mais en plus, je suis dégoûtée par sa façon de voir. Toute cette histoire ne fait que me confirmer les malentendus qui persistent en matière de sexe: en parler n’est pas synonyme de consentement.

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.