Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 130: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 130: la chronique sexo de Gaëlle

Point G
Gaëlle, 28 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, je parlais avec Sophie des difficultés que nous rencontrons avec Ben pour faire l’amour « correctement ». Comme il ne peut toujours pas s’appuyer sur son poignet depuis qu’il se l’est foulé et se servir de toute la mobilité de sa main, on doit se débrouiller comme on peut pour nos parties de jambes en l’air.

Je dois bien avouer que ça m’a fait prendre conscience d’à quel point il prenait le lead sans que je ne le réalise. Voyez-vous, je me voyais comme l’initiatrice de tout le côté caliente de nos rapports. Mais en réalité, maintenant que j’ai entièrement le lead, je me rends compte que pas du tout.

Je suis maladroite, je ne sais pas quoi faire. Pire, je me fatigue super vite quand je suis au-dessus.

En d’autres mots : je me sens super nulle. Et ça casse mon excitation. Je n’arrive pas à tenir le mouvement de va-et-vient très longtemps et je fais une fixette sur ça. Résultat des courses : je réfléchis tellement que je ne parviens pas à prendre du plaisir. « Tu vois, Soph’, quand je suis au-dessus, c’est mort, c’est sûr et certain que je n’arriverai pas à jouir ». « Mais tu es certaine de ça ? Peut-être que tu t’es juste conditionnée à ne pas y arriver et que tu réfléchis tellement que tu ne te détends pas. Au final, l’orgasme, c’est juste une question de lâcher prise et de frottements ». C’est vrai que Sophie a peut-être raison. Mais elle a aussi insisté sur un point intéressant. « Bon je dis ça, mais moi non plus je n’arrive pas à jouir en étant au-dessus. Ça ne veut pas marcher. Peut-être que si ça durait une heure et demi, j’aurai une chance d’y arriver mais ça n’a jamais été le cas ». Et puis, un rapport d’1h30, c’est un peu long, non ? Je ne peux pas m’empêcher de me dire que je m’ennuierai. « Je ne sens pas grand-chose en fait » continue Sophie. « Moi aussiiiii » lui dis-je, rassurée. Bizarrement, Ben n’y voit que du feu. « J’adore quand tu es au-dessus, tu sais. Te voir nue, voir tes seins rebondir au rythme de ton bassin, je m’en délecte ».

J’explique à Sophie que lui kiffe à mort, et à quel point on est en décalage.

«C’est pa-reil pour moi » m’a-t-elle confirmé. « Il adore que je sois au-dessus et demande tout le temps pour faire ça mais moi, je kiffe beaucoup moins. Peut-être qu’on devrait essayer de trouver une technique pour avoir des orgasmes dans cette position ». Le rêve ! Si seulement il existait un secret miraculeux pour avoir des orgasmes à coup sûr ! Je me suis quand même inquiétée de demander à Ben son ressenti. « Mais donc tu n’as rien remarqué ? J’ai des difficultés à être à l’aise et encore plus à jouir quand je suis sur toi. Même si j’adore te donner du plaisir ! ». Effectivement, il avait remarqué que je ne jouissais pas si facilement.

Il m’a même fait une proposition : « Tu sais, au final, soit je te donne des orgasmes avec ma bouche ou mes doigts, soit tu te les donnes toi-même avec tes doigts à toi pendant la pénétration. Et si on essayait autre chose ? Pour voir si c’est possible que tu n’aies pas à faire quoique ce soit toi-même et que je gère tout depuis mon corps de rêve ? » Voilà qui me vendait du rêve ! Qui sait ? Peut-être que j’ai encore plein de choses à découvrir sur les mystères du plaisir.

Je me porte volontaire pour la recherche, au nom de toutes les femmes qui veulent prendre leur pied (et de la science bien sûr). Et bien évidemment, dès que j’aurai trouvé le magic combo qui fait hurler de plaisir, je ne manquerai pas de vous le communiquer. Je suis comme ça, moi ; généreuse et le cœur sur la main !

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.