Home Lifestyle Sexo “LE POINT G” épisode 128: la chronique sexo de Gaëlle

“LE POINT G” épisode 128: la chronique sexo de Gaëlle

Point G

Gaëlle, 28 ans, en a bavé côté cœur. Après avoir épluché Tinder et vécu mille et une nuits parfois torrides, parfois étranges, il semblerait qu’elle ait trouvé le bon. Avec Ben, elle explore toutes les facettes de la sexualité. Avec amour, mais surtout avec humour.

L’autre jour, on a eu une grande discussion sur le sexe avec Ben. L’objectif ? Mieux communiquer nos envies pour être moins frustrés. Dans son cas, c’est apprendre à dire clairement non quand il n’a pas envie (et ne pas dire « oui peut-être » alors qu’en fait non), et dans le mien, c’est faire vivre un peu plus mes fantasmes. Je vais avoir 30 ans (bon ok, j’ai encore un peu le temps) et j’ai vraiment envie d’explorer ma sexualité.

Ça a commencé par le massage tantrique que je me suis fait un plaisir de lui raconter. Je m’attendais à ce qu’il soit un peu jaloux, voire dépassé par le concept mais ça lui a beaucoup plu. Du coup, ça m’a permis de réaliser qu’on avait encore des choses à dire et à faire avant de baisser les bras. Il a donc décidé de prendre plus souvent le temps de me demander ce que j’apprécie et s’il exécute comme il faut la marche à suivre.

Ça n’a pas manqué dès la fois suivante où on a fait l’amour. Ben a voulu m’offrir le cunni de ma vie.

Et je dois dire que c’était plutôt réussi jusqu’à ce qu’il utilise l’un de ses doigts pour décupler le plaisir. Il l’a rentré lentement, dans un délice exquis de sensations. Et puis, il a fait comme d’habitude : il a martelé mon pauvre vagin comme si son doigt était un micro pénis. Et vas-y que j’y vais de plus en plus en fort dans un mouvement répétitif. Quel gâchis !

Pourquoi les mecs se sentent-ils toujours obligés d’utiliser leurs doigts comme pour remplacer leur engin ? C’est quand même dommage !

Tant de sensations qui ne sont pas explorées du bout des doigts, de phalanges qui se plient et qui s’immiscent doucement dans mon intimité… Aah si seulement je pouvais lui montrer ! Dans cette optique de mieux communiquer, j’ai décidé de faire une pause dans nos ébats pour un petit cours d’anatomie. « Tu vois, à 2-3 cm de l’entrée du vagin, il y a une petite zone rugueuse de la taille d’une pièce. Si tu plies ta dernière phalange vers le haut et que tu titilles cet endroit, ça me fait vraiment du bien ! »

Concentré de plus belle sur son objectif, Ben s’est remis à la tâche. Ça m’a tellement fait plaisir qu’il m’écoute et fasse attention à mon plaisir que j’ai voulu lui rendre la pareille plutôt que de rester inactive. Ça a décuplé notre excitation et notre plaisir. Et c’était génial ! Je nous sentais plus connectés, à l’écoute du corps de l’autre, comme si on vibrait ensemble. C’était tellement chouette que cette fois-là, on n’ait pas fait de pénétration. Nos préliminaires se sont transformés en échange intense pendant un long moment et c’était vraiment parfait.

Concentrée sur sa respiration et les réponses de son corps à mes gestes, je m’appliquais à la tâche de tout mon cœur.

Lui aussi y mettait du sien. Il se servait désormais de sa bouche et de son doigt exactement comme il faut. Vous savez, le clitoris, finalement, il entoure de terminaisons nerveuses l’entrée du vagin. Il peut donc être titillé de l’intérieur et de l’extérieur. Avoir des stimulations des deux côtés en même temps, c’est un MAGIC COMBO ! En à peine quelques mouvements, j’ai senti mon orgasme monter à toute vitesse. C’était beaucoup plus intense, plus profond, comme si les sensations étaient décuplées. Et alors que je sentais que quelques va-et-vient de plus allaient me faire exploser, Ben est devenu d’un seul coup tout content et s’est exclamé : « ta petite zone rugueuse, je l’ai trouvée !!! C’est là, hein ? Là où je pousse avec mon doigt ? » À ce moment précis, c’était tellement diffus et intense que je n’aurais pas pu dire d’où venait mon plaisir. La seule chose qui est sortie de ma bouche, c’est : « surtout ne change pas de main ! »

Chaque semaine dans votre magazine, retrouvez la chronique de Gaëlle: Le Point G.

Pour lire les épisodes précédents, rendez-vous ici.