Home Lifestyle Santé L’Écosse veut offrir des protections hygiéniques aux femmes

L’Écosse veut offrir des protections hygiéniques aux femmes

Shutterstock

Plus de 5 euros par mois, c’est la somme que dépensent les femmes en protections hygiéniques. Une somme qui peut sembler anodine mais qui atteint une petite fortune si on comptabilise des années de menstruations. En Écosse, on estime que c’est trop cher. C’est pourquoi le gouvernement souhaite venir en aide aux femmes précaires en leur offrant des protections gratuites.

Le gouvernement écossais a pris conscience du coût des protections menstruelles. Et ce, alors qu’il fait encore débat partout dans le monde pour ses prix exorbitants. Durant les six prochains mois, il va en offrir à plus de 1000 femmes en difficulté. La CFINE, la Community Food Initiatives North East, est à l’initiative de ce projet qui sera mis en place à Aberdeen, l’une des plus grandes villes d’Écosse.

Monica Lennon, l’une des députées du gouvernement, travaille depuis plus d’un an afin de mettre le projet sur pied. Elle s’est battue pour faire prendre conscience à ses collègues de la charge financière que représentent les tampons ou les serviettes pour les femmes précaires.

Nous devons mettre un terme à la pauvreté liée aux règles et améliorer l’accès aux protections hygiéniques en Écosse. C’est pourquoi je vais bientôt lancer une consultation sur une proposition de projet de loi qui donnera à toutes les femmes en Écosse le droit d’accéder gratuitement à ces produits, peu importent leurs revenus”.

À New York déjà, les protections hygiéniques sont gratuites dans les écoles publiques, les prisons et les centres pour sans-abri. Mais le chemin est encore long avant que l’initiative se répande dans le monde entier.

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.