Home Lifestyle Santé 8 signes que vous êtes peut-être intolérante au gluten

8 signes que vous êtes peut-être intolérante au gluten

Shutterstock
Autour de nous, nombreux sont ceux qui se déclarent allergiques au gluten. Mais, parce que cette intolérance ne se détecte pas facilement, on fait le point sur les indices qui doivent servir d’alerte.

Pâtisseries, pâtes, semoule et pain deviennent problématiques en cas de souci avec le gluten. Si les ennuis gastriques sont les manifestations les plus courantes d’une intolérance, d’autres symptômes moins connus peuvent aussi en être le signe. Alors, pour savoir s’il est temps d’abandonner le chocolat et le spaghetti et de changer drastiquement d’alimentation, on s’offre un petit check-up médical.

1. Une souffrance psychologique

Appelée couramment intolérance au gluten, la maladie cœliaque est depuis peu considérée comme un trouble en partie neurologique. En effet, l’affection fait réagir anormalement les immunoglobines, les anticorps qui contribuent à la fonction cognitive. Avec pour conséquence de provoquer, chez certains, une dépression, une intense tristesse, une impression d’esprit embrumé ou un manque de concentration.

2. Une prise de poids inexpliquée

70% des personnes atteintes sont des femmes et la maladie étant très souvent diagnostiquée après 60 ans, nombreuses sont celles qui associent les kilos pris à la ménopause. Le gluten pourrait pourtant en être responsable car il crée une perméabilité intestinale qui peut, à long terme, provoquer augmentation du poids.

3. Une faiblesse immunitaire

Vous accumulez les rhumes, les grippes et les infections en tous genres? Il est peut-être tant de blâmer les céréales contenues dans votre alimentation. En plus de l’excès de poids, la perméabilité intestinale implique aussi que des bactéries ou des antigènes alimentaires restent présents dans l’organisme, causant des inflammations et des maladies.

4. Des problèmes dentaires

L’intolérance au gluten peut aussi nous amener dans le fauteuil du dentiste. Bien que les médecins ne soient pas parvenus à identifier le lien exact entre l’ingrédient et les douleurs buccales, on constate un manque de calcium et des problèmes d’émail chez ceux souffrant de la maladie cœliaque. Ainsi que des aphtes récurrents.

5. Des maux de tête et des migraines

Vous avez, systématiquement ou presque, mal de crâne après un repas? Sachez que 56% des allergiques au gluten en souffrent.

6. Des soucis de peau

La mauvaise absorption du gluten affecte aussi la peau avec pour conséquence une tendance à l’eczéma, aux démangeaisons, éruptions cutanées et brûlures, voire, dans les cas les plus graves, aux cloques.

7. Des douleurs musculaires

L’effet inflammatoire de la maladie cœliaque est aussi responsable de maux musculaires,  de picotements ou d’engourdissements des membres.

8. Une fatigue chronique

Après avoir mangé, vous vous offrez un monumental coup de pompe? Il se peut que la raison en soit l’énergie que votre corps doit déployer pour tenter d’ingérer le gluten. Pour être en mesure de le déterminer, penchez-vous sur la fréquence à laquelle cette fatigue survient. Et ne foncez pas consulter si vous avez du mal à travailler après avoir mangé un copieux plat et deux desserts durant votre pause de midi.

Pas de panique!

Se reconnaître dans l’un de ces symptômes n’est pas synonyme d’intolérance au gluten. Seule la répétition et l’amalgame de ceux-ci peut être la preuve d’un problème. Si vous craignez d’être intolérant au gluten, rendez-vous chez votre médecin y pratiquer des analyses. Bien qu’aucun examen ne serve de dépistage formel de la maladie cœliaque, certains signes cliniques ne trompent pas. Parmi ceux-ci on retrouve une carence en fer, la présence de graisses dans les selles et un souci d’assimilation du calcium.

D’autres infos santé:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.