Home Lifestyle Les conseils d’un thérapeute pour reprendre confiance en soi

Les conseils d’un thérapeute pour reprendre confiance en soi

Getty Images
Getty Images

Mauvaise image de vous? Ou impression de ne pas être à la hauteur? Voici les conseils inspirants d’Erik Franck, thérapeute comportemental, pour booster sa confiance en soi.

Travailler sur votre image et augmenter votre estime peut se faire de différentes manières. Certains conseils sont plus conceptuels, d’autres beaucoup plus pratiques.

1

Découvrez qui vous êtes vraiment

La première étape vers une meilleure image de vous consiste à apprendre
à se regarder à travers d’autres lunettes que les siennes. Pour cela, je vous conseille de vous baser sur le ‘cercle d’or’ de Simon Sinek. Il indique que les êtres humains fonctionnent en trois couches :

  1. La couche la plus externe ou le ‘quoi’ : que faites-vous ?
  2. La couche intermédiaire ou le ‘comment’ : comment le faites-vous ?
  3. La couche intérieure ou le ­‘pourquoi’ : pourquoi le faites-vous ?

Nous avons souvent tendance à faire un mouvement de la couche la plus ­externe  — le quoi  — vers la couche interne — le pourquoi. En d’autres mots, nous nous concentrons plus sur ce que nous faisons, un peu sur la manière dont nous faisons les choses et peu ou pas sur le pourquoi nous les faisons.

La plupart des gens déterminent leur estime d’eux-mêmes sur ce qu’ils font et comment. Par exemple, vous pouvez trouver qu’une influenceuse est ‘meilleure’ que vous parce qu’elle est plus jolie sur ses photos Insta, semble mener une vie plus fascinante que la vôtre et avoir plus de succès.

Cependant, la vraie valeur des gens ne dépend pas de ce qu’ils font ou de comment ils le font, mais elle se trouve dans les couches intérieures, soit dans le pourquoi ils le font. Pour prendre confiance en soi, la première étape consiste à inverser le mouvement et à apprendre à se ­regarder de l’intérieur. Vous devez apprendre à déterminer votre valeur en fonction de votre ‘pourquoi’ : qui êtes-vous à l’intérieur ? Quels sont vos valeurs et vos normes ? Pourquoi agissez-vous de telle manière ? Quels sont vos ­objectifs ? Vous n’êtes peut-être pas une ­influenceuse, vous n’êtes peut-être pas toujours bien habillée, mais vous êtes peut-être très ­attentionnée, présente pour vos amis… Votre estime de vous-même doit être basée sur ces belles qualités.

2

Acceptez vos sensibilités

Une de mes citations préférées est celle-ci : ­‘l’incertitude est aussi une ­certitude’. Il est normal que vous doutiez de temps en temps de vous-même, mais cette insécurité ne doit pas avoir un impact sur votre bonheur. Des études montrent qu’il est plus ­important d’avoir une estime de soi stable qu’une grande ­estime de soi. Cette information est à la base du mouvement de pleine conscience, qui consiste à apprendre à accepter de se sentir moins confiante. ­Acceptez que l’insécurité et la sensibilité font partie de vous. Vous ne pouvez pas changer ces sentiments, ils existent, font partie de la vie et de qui vous êtes. Apprendre à ­accepter ces sensibilités aura une influence positive sur votre esprit et vous aidera à ­atteindre vos objectifs ­plutôt qu’à essayer de vous changer.

3

Transformez vos pensées négatives en pensées réalistes

Vous vous êtes créée une image de vous-même à travers les expériences que vous avez vécues dans votre vie. Des expériences parfois négatives. Parfois, il suffit de peu pour raviver ce sentiment négatif ou d’insécurité. Vous pensez plus rapidement que vous êtes mauvaise, ­incapable, que votre vie est nulle. Il est très important de prendre conscience de ce mécanisme. Cela vous aidera à vous interroger : mes pensées sont-elles en accord avec qui je suis ? À ma manière d’aborder la vie ? À ce que j’attends de la vie ?

N’oubliez pas que les pensées ne sont que des pensées, ce ne sont pas des faits. Remplacez-les par des pensées plus ­réalistes et essayez de reprendre le contrôle de ce qui se passe dans votre tête.

Par exemple, après une rupture amoureuse, vous pourriez vous sentir moins attirante, moins jolie et ne plus vouloir vous regarder dans un miroir. ­Pourtant, votre apparence n’a pas changé et vos proches vous trouvent ­toujours aussi mignonne. Dans ces cas-là, il faut tenter de modifier ses pensées : ‘Oui, j’ai un coup de down et je me trouve moins rayonnante. Mais si je suis lucide, je suis toujours la même et je reçois toujours autant de compliments’.

4

Ne vous basez pas sur l’avis des autres

Ce que les autres pensent de vous n’est pas plus vrai, n’a pas plus de valeur que ce que vous pensez de vous-même. Acceptez que vous ne pouvez pas toujours contrôler ce que les autres pensent et disent de vous, mais sachez que ces opinions ne sont pas pour autant des vérités. Bâtissez votre propre opinion de vous-même et basez votre estime de vous sur cette opinion : vous seule savez qui vous êtes à l’intérieur et pourquoi vous agissez de telle façon. C’est ce que vous êtes, et votre image de vous-même doit se baser là-dessus.

5

Faites semblant d’avoir confiance

Vous n’avez pas besoin d’être sûre de vous pour agir avec assurance. Vous pouvez ­atteindre des objectifs même si vous n’avez pas confiance en vous. Tout ce que vous avez à faire, c’est de faire semblant. C’est ce qu’on ­appelle la technique de ­‘modélisation’. Elle consiste à observer les personnes autour de vous qui semblent sûres d’elles et à imiter leur ­comportement. Vous ­gagnerez en ­assurance. Vous vous ­prouverez que vous ­pouvez être aussi bien dans vos baskets que d’autres ­personnes dans votre entourage.

6

Ajustez votre posture

Une personne sûre d’elle se tient bien droite, avec les épaules en arrière, le menton levé et les pieds posés fermement sur le sol. Il ou elle regarde les gens dans les yeux. Vous pouvez parfaitement adapter ou imiter cette attitude de confiance en vous, même si vous n’êtes pas sûre de vous. Mettez-vous au défi de vous adresser à quelqu’un dans la rue ou au travail (pour demander l’heure, par exemple) en adoptant cette attitude.

En ajustant votre posture, vous ­remarquerez que vous vous sentirez automatiquement mieux dans vos baskets (au sens propre comme au figuré).

Remerciements à Erik Franck, thérapeute comportemental (Bettermindsatwork.com).

À lire aussi :

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.