Home Lifestyle Psycho 7 conseils à suivre pour aider un·e proche en dépression

7 conseils à suivre pour aider un·e proche en dépression

hulp mentale problemen
© Getty

Le mois de mai est celui de la sensibilisation à la santé mentale. Vous suspectez l’un·e de vos proches de souffrir de dépression et avez envie de le·la soutenir ? Ces conseils vous permettront de ne pas commettre d’erreurs dans votre aide précieuse.

1

Faites attention aux signaux et prenez-les au sérieux

Vous avez remarqué un changement de comportement et d’émotions? La personne en question s’isole-t-elle du monde extérieur? Dites-vous que ces signaux doivent être pris au sérieux et ne doivent pas être ignorés. Faire semblant de rien n’évitera pas le problème.

2

Parlez-en avec elle·lui

Essayez d’en discuter avec la personne concernée, même si elle vous dit qu’elle ne se sent pas prête. Si il·elle accepte d’en discuter, essayez d’estimer la gravité ensemble afin de pouvoir rechercher l’aide appropriée. Demandez-lui également régulièrement comment elle se sent et montrez-lui que vous êtes toujours là en cas de besoin. Même si vous avez l’impression que votre ami·e se déconnecte de tout et de tout le monde, assurez-vous de rester en contact avec elle·lui. Ne rentrez pas dans son jeu d’isolement, et ne le prenez pas personnellement.

3

Créez un réseau d’aide

Vous n’êtes pas obligé·e de vous occuper seul·e de cette personne dépressive. D’autres ami·e·s sont sans doute toute aussi désireux·ses de l’aider. Demandez-leur de s’impliquer également et construisez ainsi un réseau de soutien autour de la personne en difficulté. À plusieurs, on est plus forts.

4

Accompagnez-le·la dans sa recherche d’une aide appropriée

Vous avez remarqué que ce réseau de soutien des ami·e·s proches n’est pas suffisant ? Evoquez avec la personne en difficulté l’idée d’aller voir un·e professionnel·le de la santé mentale et aidez-le·la a franchir ce pas.

5

Ne minimisez pas la situation

Dire des choses comme « ça va aller », « tout le monde a parfois des mauvais jours » ou encore « il y a tant de belles choses dans la vie », sont des exemples de phrases à ne pas dire à une personne aux prises avec des problèmes psychologiques. En minimisant ses problèmes, vous ne l’aidez absolument pas, bien au contraire. Ce que vous pouvez faire, c’est l’écouter sans juger, faire preuve de compréhension et prendre chaque signal au sérieux.

6

N’essayez pas de proposer une solution directement

Pour quelqu’un qui a besoin d’une aide mentale, les problèmes ne peuvent pas être résolus du jour au lendemain. Une personne en difficulté veut que ses problèmes soient pris au sérieux et entendus mais pas nécessairement qu’on lui propose des solutions toutes faites à suivre directement. Cela peut même être contre-productif dans un premier temps.

7

Ne faites pas de promesses que vous ne pouvez pas tenir

Dans certaines situations, il est nécessaire de faire appel à une aide extérieure et vous devez ensuite pouvoir en parler librement. Vous ne pouvez donc pas promettre de ne parler de la situation à personne d’autre, car vous ne pourrez peut-être pas toujours la garder pour vous. Sinon, vous courez le risque de nuire gravement à la confiance de la personne. Aussi, ne promettez pas que vous pouvez résoudre tous les problèmes. Vous pouvez montrer qu’il·elle peut se tourner vers vous et que vous ferez tout votre possible pour l’aider, mais il faut parfois plus que cela.

Vous avez des questions sur le suicide ou souhaitez parler à quelqu’un? Vous pouvez appeler, gratuitement et anonymement la ligne directe du Centre de Prévention du Suicide au 0800 32 123. Plus d’infos ici.

Lire aussi: