Home Lifestyle 10 conseils pour concilier vie de famille et boulot

10 conseils pour concilier vie de famille et boulot

Votre congé de maternité s’achève et il est temps de retourner au travail. Pas simple de trouver l’équilibre entre carrière et famille! Nos conseils pour redémarrer en douceur une vie active.

Devenez la reine de l’organisation

Qui s’occupe des courses? De préparer le repas? Ou encore de garder bébé? Assurez-vous, le dimanche soir, d’avoir prévu la semaine à venir. Ce sera nettement plus efficace que de vous organiser au jour le jour. Un enfant à la maison est déjà synonyme de chaos. Programmez donc ce qui peut l’être: faites des menus hebdomadaires pour les repas, fixez les jours où chacun ira chercher bébé à la crèche ou à l’école. Ordonner le quotidien vous permettra d’avoir l’esprit clair, et ça, ça n’a pas de prix.

Faites le ménage à deux

Vous avez un amoureux attentionné? Une maman présente? N’hésitez pas à les solliciter! De trop nombreuses jeunes mamans essayent de tout accomplir seules. Lâchez prise et acceptez de déléguer. Et si vous laissez votre homme vous assister, luttez contre l’envie de repasser derrière lui pour réarranger les choses à votre manière. La société s’est aussi adaptée à cette nouvelle réalité, où de nombreuses mamans sont professionnellement actives. Et il existe désormais de multiples entreprises de services auxquelles vous pouvez faire appel pour vous décharger de certaines tâches ménagères. Prendre une femme de ménage ou utiliser un service de repassage n’est pas un gaspillage d’argent. Ce temps que vous passez à aspirer ou nettoyer pourrait se transformer en un moment juste pour vous, ou à passer auprès de votre famille. L’investissement en vaut la peine, non?

Faites-vous livrer!

Personne ne s’attend à ce que vous cuisiniez un menu gastronomique et bio en rentrant du travail. D’autant que la fatigue et le stress peuvent vous faire rater un plat pourtant déjà préparé des dizaines de fois. Et ce ne sera peut-être pas chéri qui va râler de manger fast-food! Pour parvenir à garder malgré tout des repas équilibrés, misez à nouveau sur l’organisation. Profitez par exemple du samedi après-midi pour préparer des bons plats à décongeler pendant la semaine. Et enfin, évitez de placer la barre trop haut. Un passage par la case friterie de temps en temps n’est pas un crime!

Dormez

Vous vous êtes réveillée horriblement tôt après deux biberons nocturnes, vous avez eu une mauvaise journée au boulot, suivie d’un retour dans les embouteillages et bébé était grognon à votre arrivée. Maintenant il dort, et tout ce que vous souhaitez c’est un petit moment rien qu’à deux, avec chéri… Ce qui vous amène inévitablement à aller vous coucher trop tard. Et à être encore plus épuisée le lendemain. Un air de déjà-vu? C’est qu’il est temps de vous réserver quelques soirs par semaine où foncer de bonne heure sous la couette. La privation de sommeil ruine votre productivité et transforme l’action la plus simple en véritable épreuve. Prenez sur vous pour déconnecter et foncez au lit. Vous vous sentirez tellement mieux au réveil.

N’essayez pas d’être parfaite

Être toujours au top, au travail comme à la maison. Une pression constante qui ne vient ni de votre patron, ni de la société, mais bien de votre propre exigence et de la comparaison avec les autres mères. Avoir les plus beaux enfants, les plus intelligents, les mieux élevés, leur réaliser les cupcakes les plus délicieux (et sans gluten!), leur offrir l’école la plus prestigieuse, où ils obtiendront les meilleurs résultats… Des éléments parmi tant d’autres censés jauger votre réussite en tant que mère. Ne cédez pas à la rivalité, parfois inconsciente, entre mamans. Votre enfant n’en sera pas plus épanoui pour autant.

Pensez à vous

Combiner famille et travail peut vous donner parfois l’impression de ne plus avoir un seul moment à vous. Vous consacrez vos heures de boulot à votre patron et celles à la maison à votre bébé. Pour vous? Tout juste le temps d’une douche rapide et de quelques minutes à somnoler devant la télé. Mais, si certaines tâches sont obligatoires, vous consacrer un moment l’est tout autant. Une journée de shopping, une soirée entre amis, un city trip avec chéri ou une après-midi détente avec votre BFF sont autant de bouffées d’oxygène. Et elles se révèlent indispensables pour continuer à mener une vie active.

Oser dire que vous n’y arrivez pas

Au boulot comme à la maison, la pression et le rythme peuvent devenir intenables. Si vous avez l’impression de perdre le contrôle et de ne plus parvenir à gérer quoi que ce soit, tirez la sonnette d’alarme. Si vous êtes en couple, essayez de répartir les tâches de façon à savoir souffler. Et osez expliquer à votre employeur que la charge de travail est trop importante. Patienter ne fera qu’accroître le problème et vous épuiser d’autant plus.

Séparez pour assurer

Pour reprendre une activité professionnelle et y être efficace, il est essentiel de mettre de la distance avec les questions familiales. Sauf cas d’urgence, n’interrompez pas votre boulot pour passer trois heures au téléphone avec votre maman ou la crèche. La tentation de demander si bébé a bien mangé ou si son nez coule toujours est grande, mais faire le vide est nécessaire pour parvenir à vous impliquer.

Réfléchissez bien à votre plan de carrière

Vous ne vous sentez pas encore prête à retourner travailler à temps plein et envisagez de reprendre à temps partiel? Si ce choix vous offre plus de moments à partager en famille, il possède aussi certains inconvénients. Comme une diminution de votre salaire et du nombre de jours de congé auxquels vous avez droit. Il peut aussi se révéler handicapant à long terme au niveau des perspectives de carrière. L’essentiel est de prendre cette décision si elle semble la plus épanouissante pour vous, et pas juste pour faciliter l’organisation familiale. Pesez le pour et le contre, et ne renoncez pas à une part de votre vie professionnelle ou personnelle si vous ne le souhaitez pas.

Ne culpabilisez pas

Cela a beau être vrai, ça n’en reste pas moins difficile à admettre: vous ne pouvez pas tout avoir. Travailler à temps plein signifie que vous allez forcément rater une visite au zoo ou un souper de parents d’élèves. Un job prenant est aussi quelquefois synonyme d’heures sup’ et de garderie. Et si la plupart des employeurs comprendront que vous loupiez deux réunions essentielles parce que votre enfant est malade, vous absenter pour cause d’excursion au musée ou d’après-midi cuisine sera plus difficile à justifier. Ne pas être à 100% présente ne fait pas pour autant de vous une mauvaise mère. Comme le prouve une étude de la Harvard Business School, les filles dont les mères sont actives sont plus susceptibles d’obtenir des postes de direction et des salaires élevés dans leur vie professionnelle, tandis que les fils, eux, seront plus enclins à s’impliquer auprès de leur famille. Qui plus est, même si vous n’êtes pas là à 16h pile pour la sortie des classes, vous êtes présente dans les moments essentiels et pour les évènements qui comptent vraiment. Et ça, c’est le plus important.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.