Home Lifestyle Pourquoi se ronge-t-on les ongles?

Pourquoi se ronge-t-on les ongles?

Onychophagie, ce terme ne vous dit surement rien et pourtant vous en êtes peut-être victime. Pas de panique, sous ce mot alambiqué ne se cache ni plus ni moins que le fait de se ronger les ongles. Simple réflexe, stress, ennui ou anxiété, mais pourquoi cette envie de se grignoter le bout des doigts? 

À l’origine, se ronger les ongles n’était qu’un acte naturel d’hygiène, destiné à les couper et à les nettoyer. Un réflexe animal, tout comme les chiens et les chats qui se lèchent pour faire leur toilette. Seulement, l’âge de pierre depuis longtemps révolu, ciseaux, limes et coupes ongles ont fait leur apparition pour remplacer cet instinct primaire.

Réel trouble psychologique

Vous rêvez d’avoir de belles mains à la manucure parfaite, et pourtant malgré tous vos efforts, vos ongles finissent toujours inconsciemment cassés sous le claquement de vos dents? Eh bien vous n’êtes pas seule ! En effet, il s’agit de l’un des problèmes psychologiques les plus couramment rencontrés dans le monde. Chez certaines personnes honteuses de montrer leurs mains, c’est même une réelle souffrance pouvant entraîner un isolement social. Il arrive aussi que cette pathologie donne lieu à des infections au niveau des ongles et même de la bouche. Dans des cas extrêmes, les ongles et les doigts peuvent aller jusqu’à gonfler et se déformer. 

Un comportement primaire amplifié

Selon Stéphane Rusinek, spécialiste des thérapies comportementales et cognitives, les causes exactes de ce trouble sont difficiles à définir, mais souvent reliées à une situation de stress et ou d’anxiété. Il explique : « le rythme de la respiration change au moment où on se ronge les ongles : on la maintient, on la ralentit, on se concentre et on respire plus profondément », ce qui prouve que cette action permet d’évacuer le stress en se concentrant sur quelque chose d’autre. Mais pourquoi se concentrer sur les ongles en particulier ? Et bien tout simplement parce que c’est une activité qui fait déjà partie de notre comportement instinctif et qu’on ne fait que détourner sa fonction primaire tout en l’amplifiant.

Quelles solutions?

Plusieurs solutions peuvent être envisagées. Comme il s’agit avant tout d’un comportement induit par le stress, il faut essayer de comprendre et de cibler la raison de cette anxiété. Pour décompresser, il est nécessaire de trouver une activité qui permet de relâcher la pression, comme par exemple le sport ou le dessin . Et si vous êtes en pleine « crise » il s’agit avant tout de détourner votre attention en mâchant un chewing-gum ou en occupant vos mains d’une autre manière. Il y a bien-sûr aussi le classique vernis à poser sur ses ongles et qui leur donne un goût amer et désagréable. Et enfin, moins glam’ mais efficace, à condition de ne pas les enlever, les pansements (ou les moufles) à poser autour des doigts.

Pour prendre soin de vos belles mains:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.