Home Lifestyle Pour encourager les filles à aller dans l’espace, Barbie lance une poupée...

Pour encourager les filles à aller dans l’espace, Barbie lance une poupée astronaute

Longtemps considérée comme instrument du sexisme, Barbie commence doucement à prendre part au combat pour plus d’égalité. La marque vient de collaborer avec l’Agence Spatiale Européenne pour créer une nouvelle poupée astronaute.

La nouvelle Barbie, qui répond au nom de Samantha Cristoforetti, verra bientôt le jour. Elle a été créée en étroite collaboration avec l’ESA, soit l’Agence Spatiale Européenne.

Lire aussi: un premier équipage 100 % féminin va être envoyé dans l’espace.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Mais qui est Samantha Cristoforetti?

Il s’agit de la seule femme astronaute active au sein de l’Agence Spatiale Européenne et la troisième membre féminine de l’Histoire de l’ESA. À 42 ans, elle parle 5 langues dont le français, le russe et le chinois et est restée plus de 199 jours dans l’espace lors d’un séjour. Malgré ces exploits, elle reste méconnue du grand public et Mattel est bien décidé à ce qu’il en soit autrement.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Susciter l’ambition

Avec cette collaboration, la célèbre marque de poupées en plastique souhaite encourager les petites filles à devenir astronautes, ou, en tous cas, à s’autoriser à en rêver. Car les chiffres ne mentent pas: seulement 15 % des astronautes actives dans le monde sont des femmes. Et aucune femme n’a encore mis le pied sur la lune, 50 ans après le premier voyage. Ça vous paraît anecdotique? Pourtant, une étude de 2014 réalisée par des chercheurs de l’Université d’Oregon aux Etats-Unis, avait démontré que la poupée Barbie influençait effectivement les ambitions des petites filles.

La culture populaire, au service du combat contre le plafond de verre? On dit oui! Sky is not the limit, les meufs!

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

À lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.