Home Lifestyle « On ne naît pas grosse »: le livre bouleversant qui dénonce la grossophobie

« On ne naît pas grosse »: le livre bouleversant qui dénonce la grossophobie

Gabrielle Deydier
Gabrielle Deydier a décidé de révéler au grand jour toutes les humiliations qu'elle subit quotidiennement à cause de son poids. Dans son livre, on y trouve un témoignage bouleversant.

Retenez bien le nom de Gabrielle Deydier, car on risque d'en entendre beaucoup parler! En plus d’être la fondatrice du webzine Ginette Le Mag, elle a sorti ce jeudi 15 juin son tout premier livre intitulé "On ne naît pas grosse". Dans cet ouvrage, elle y décrit la discrimination et les moqueries qu’elle subit au quotidien à cause de son surpoids.

Voici les premières lignes que l’on peut lire en ouvrant son bouquin:

Ce qui gêne tant les gens, c’est mon poids : 150 kg pour 1,53 m. Après avoir été méprisée pendant des années, j’ai décidé d’écrire pour ne plus m’excuser d’exister. De là est née cette enquête journalistique dans laquelle j’affronte mes tabous et mon passé, et où je décortique le traitement que la société – professionnels adeptes de la chirurgie de l’obésité, magazines féminins, employeurs – réserve aujourd’hui aux grosses.

Dans ce premier chapitre, on découvre l’horrible agression dont la jeune femme de 37 ans a été victime l’an dernier dans une auberge de jeunesse. Alors qu’elle dort paisiblement, une autre fille la filme et l’insulte en hurlant: «Biggie [la grosse] sur YouTube ! Biggie, biggie, biggie !' Elle pointe son téléphone sur moi, lampe torche allumée. Je suis nue, enfin, j'ai juste ma serviette de bain autour du ventre. Paniquée, je lui somme de se taire. Elle rit aux éclats et continue de m'appeler 'biggie'. Avant de me coucher, j'ai beaucoup bu. J'ai dû ronfler, c'est même sûr, en fait».

Plus on avance dans le livre, plus on découvre les différentes situations humiliantes que Gabrielle a du vivre. Comme par exemple une visite chez un gynécologue qui lui a demandé «ce qu’il pourrait bien voir au milieu de tout ce gras», ou encore les réflexions qu’elle entend par rapport au nombre de viennoiseries qu’elle commande à la boulangerie… Des exemples comme ça, elle en a des centaines.

A travers son écrit, la jeune femme a voulu tomber le masque, comme elle l’illustre très bien dans la vidéo promotionnelle du livre:

Au-delà de son expérience personnelle, Gabrielle a également rencontré des femmes et des spécialistes qui luttent eux-aussi contre la grossophobie. Elle traite également des thèmes liés à cette situation comme la séduction, la stigmatisation, la boulimie, les dégâts des chirurgies bariatriques comme l’anneau ou le rétrécissement de l’éstomac,…

En bref, ce livre est une véritable claque dans lequel on se rend compte que le regard que l’on porte parfois sur les personnes souffrant d'obésiité peut être dévastateur. 

D'autres livres bouleversants:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.