Home Lifestyle ON ADORE: cette discussion entre filles sur la masturbation

ON ADORE: cette discussion entre filles sur la masturbation

Il y a quelques semaines, on vous annonçait le lancement de « C’est tout meuf », un podcast de la RTBF qui vise à décoincer la parole des femmes sur le sexe. Et le dernier épisode est encore une fois une petite merveille!

Créé par Maïwenn Guiziou, jeune journaliste de 28 ans et produite par la RTBF, le podcast « C’est tout meuf » rassemble des nanas autour d’une bonne bière et d’un bol de cacahuètes pour enregistrer leur discussion, axée sur le cul. Une façon de communiquer davantage sur la sexualité féminine, sujet bien trop peu traité par les médias. « Même si certains médias commencent à évoquer les règles ou le clitoris, la sexualité féminine reste trop rarement abordée » explique la créatrice. « Et en entendant des filles parler de sexe, j’ai réalisé encore plus à quel point il y avait un tabou à ce niveau-là. »

La masturbation libérée

Après l’épisode sur le porno, les bons coups (et ceux qu’on préférerait oublier), le porno et les plans culs, un tout nouvel épisode vient de sortir sur… la masturbation! Et autant vous dire qu’on a adoré l’écouter. D’un coup, d’un seul, on se sent moins seule! « La première fois que je me suis masturbée, c’était dans la douche, avec le jet d’eau. Depuis, je prends des douches tout le temps! », « J’ai deux tiroirs remplis de sextoys », « Le problème avec les sextoys, c’est les piles! Si ça s’arrête au milieu franchement, c’est pas drôle! », « Quand j’étais en kot, je changeais les piles de ma Game Boy pour les mettre dans mon vibro », « Quand j’étais plus petite, j’utilisais un manche de brosse à cheveux », « En blocus, c’est clair que je me masturbe plus! », « Quand j’ai la flemme de réfléchir, je mate un porno! »… Voilà le genre de confessions qui se dévoilent dans ce nouvel épisode. Et qu’est-ce que ça fait du bien: car si la masturbation au masculin est considérée comme « normale » et naturelle, la masturbation féminine reste quant à elle très taboue!

Un acte féministe?

Si « C’est tout meuf » n’abordera aucun sujet politique, le podcast n’en est pas moins féministe. « La libération du corps des femmes et la prise de conscience de leur propre désir est un élément essentiel dans l’émancipation des femmes. Force est de constater que souvent, les femmes ne prennent pas de plaisir au lit. Mais pourquoi, au final? Ce sont des questions à se poser! » explique la jeune journaliste. « Dans les années 60, on trouvait encore des manuels qui encourageaient les femmes de faire l’amour, même si elles n’en avaient pas envie pour ‘faire plaisir à leur conjoint’. La question du désir féminin est finalement très récente. »

Encore du boulot…

Un vif coup d’œil aux commentaires sous les podcasts suffit à comprendre que la sexualité féminine est encore taboue… voire diabolisée. « Dans le podcast sur les bons coups, les filles s’expriment sur ce qu’elles aiment (ou non) au lit. Le sujet a déchaîné les passions! Des hommes – même assez jeunes – ont dit que ces paroles étaient le symbole d’une société décadente » s’exclame Maïwenn. « Comme si le fait d’avoir une sexualité, d’en parler et d’en rire était considéré comme infantile. Comme si le fait qu’une femme puisse avoir le contrôle sur la sexualité faisait peur. C’est dingue qu’on puisse encore remettre ça en question et ce problème est intimement lié à celui du consentement. »

À lire aussi: C’est tout meuf: parlons bien, parlons cul!

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.