Home Lifestyle Métabolisme raplapla: et si on s’y prenait mal?

Métabolisme raplapla: et si on s’y prenait mal?

Le métabolisme et la combustion des graisses sont sans aucun doute deux des mots les plus utilisés dans le monde du régime… Résultat: vous pouvez trouver tout, et surtout n’importe quoi à ce propos. C’est pourquoi nous avons voulu démêler le vrai du faux…

1

Améliorer son métabolisme n’est pas simple

On ne sait pas exactement pourquoi le métabolisme d’une personne fonctionne mieux que celui d’une autre. Certains facteurs peuvent jouer un rôle, comme le rapport entre votre masse musculaire et votre masse graisseuse, votre âge, votre sexe et vos caractéristiques génétiques. Même si certains coachs en nutrition peuvent vous aider à l’améliorer, ça reste très compliqué. Boire du café ou manger épicé sont des conseils qui ne fonctionnent finalement pas tant que ça. Ce qui peut, par contre, améliorer votre métabolisme, c’est de consommer plus de fibres et de protéines, comme des légumes, des fruits, du poisson, du poulet, du gibier, des noix et des légumineuses, et de développer votre masse musculaire. Les muscles consomment en effet plus d’énergie que la graisse corporelle, ce qui booste également votre métabolisme au repos. Mais il faut y apporter une nuance.

Bien que les muscles consomment plus d’énergie au repos que la graisse, une masse musculaire plus importante garantit également de plus gros besoins en terme de nourriture

Il faut donc y aller lentement et conservez une alimentation saine pour optimiser votre consommation de graisses. Ce qui peut, en revanche, avoir un effet plus rapide sur la qualité de votre métabolisme, c’est éviter certains comportements comme le fait de rester beaucoup assis, de boire trop peu d’eau et ne pas dormir suffisamment.

 

2

Prendre un bon petit-déjeuner ne permet pas de booster le métabolisme

Pendant des années, votre diététicien et votre maman vous ont répété que le petit-déjeuner était le repas le plus important de la journée. Nous ne contredirons certainement pas ça mais cela dit, l’importance du petit-déjeuner est relative quand il s’agit d’améliorer le métabolisme. Un petit-déjeuner riche en fibres et copieux permet de mieux digérer, et garantit d’avoir moins de fringales pendant la journée, mais votre métabolisme ne fonctionnera pas mieux ou moins bien qu’après un lunch ou un souper sain.

3

Manger plusieurs petits repas ne sert à rien

Il n’y a – bien sûr – aucun mal à manger des collations saines, telles un morceau de fruit, des légumes crus ou une poignée de noix. Mais notre métabolisme ne tire aucun bénéfice au fait de manger six petits repas plutôt que trois repas principaux. Ça peut même avoir un effet contre-productif, puisque nous avons souvent tendance à mal estimer ces portions « plus petites ». Conséquence: on finit par manger bien plus que ce qu’on aurait mangé pendant les trois repas principaux. En outre, manger plusieurs petits repas ne permet pas au système digestif de se reposer.

4

Manger trop peu de calories est aussi mauvais que d’en manger trop

Manger en trop grosses quantités ou de manière malsaine est évidemment préjudiciable à la combustion des graisses puisque les calories que votre corps ne brûlent pas sont finalement stockées sous forme de graisses. Par contre, diminuer extrêmement votre apport calorique n’est pas efficace non plus. Quand votre corps ingère trop peu de calories, par exemple lors d’un régime draconien, il va se rattacher aux réserves de graisses que vous avez construites auparavant, car votre corps reçoit alors le signal que vous vivez une sorte de famine et qu’il doit faire autant de réserves que possible. Il suffit donc de manger le nombre de calories dont votre corps a besoin et que votre corps consomme. Cependant, si vous n’avez pas la moindre idée du nombre de calories que vous consommez en moyenne et de si cela correspond à ce dont votre corps a besoin, sollicitez l’aide d’un diététicien qualifié pour vous faciliter la tâche.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.