Home Lifestyle McDonald’s poursuivi pour “harcèlement sexuel systématique”. Qu’est-ce que ça signifie?

McDonald’s poursuivi pour “harcèlement sexuel systématique”. Qu’est-ce que ça signifie?

MELBOURNE, AUSTRALIA - MAY 18: McDonald's Yallambie is seen closed on May 18, 2020 in Melbourne, Australia. McDonald's has closed 12 restaurants across Melbourne for deep cleaning after an external delivery driver tested positive for COVID-19. The precautionary decision to close the stores was made after a truck driver delivering supplies to the restaurants while asymptomatic later tested positive for coronavirus. All staff have been asked to self isolate not to return to work for 14 days. The restaurant closures come after the closure of the Fawkner and Craigieburn McDonald's restaurants due to COVID-19 cluster outbreak last week. (Photo by Daniel Pockett/Getty Images)

Une coalition internationale de syndicats a porté plainte lundi 18 mai contre McDonald’s pour “harcèlement sexuel systématique”. Une première!

La coalition en question accuse le groupe McDonald’s d’avoir échouer à lutter contre un harcèlement sexuel systématique dans ses restaurants aux quatre coins du monde. Sont également visées deux banques d’investissement: la néerlandaise APG Asset Management et la norvégienne Norges Bank, qui possèdent chacune des parts dans le capital de McDonald’s.

Attouchements et harcèlement moral

Il s’agit de la première plainte pour harcèlement sexuel généralisé dans une société multinationale. Concrètement, cela signifie que la multinationale n’aurait pas réussi à respecter les droits du travail tels que la protection des salariés contre les violences sexuelles. La coalition qui porte plainte a rassemblé plusieurs témoignages, faisant état de commentaires vulgaires, mais aussi d’agressions physiques (attouchements, baisers forcés…) à l’encontre de salariés en Australie, au Brésil, au Chili, en Colombie, en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Une culture d’entreprise basée sur la violence

“La violence et le harcèlement basés sur le genre font partie de la culture de McDonald’s” estiment les syndicats.

Les salariés de McDonald’s ont sonné l’alarme depuis des années sur le harcèlement sexuel et la violence basée sur le genre, mais l’entreprise ayant une culture pourrie depuis le sommet a échoué à prendre des mesures”

a expliqué Sue Longley, secrétaire générale de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation. Pour le moment, McDonald’s affirme ne pas être responsable des conditions de travail des employés car 90% de ses restaurants sont franchisés. La plainte doit être étudiée par le gouvernement néerlandais qui pourra décider d’ici trois mois s’il entame une procédure de médiation avec l’entreprise.

Source: AFP.

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.