Home Lifestyle Déco Les 3 conseils d’une experte pour que ranger devienne un jeu d’enfant

Les 3 conseils d’une experte pour que ranger devienne un jeu d’enfant

Aussi étrange que cela puisse paraître, lorsque les beaux jours arrivent, la fée du logis qui sommeille en nous se réveille. Le problème, c’est qu’on a beau être pleine d’énergie, il n’est pas toujours facile de savoir par où et comment commencer. Voici les 3 conseils de base de notre experte pour ranger son intérieur.

Désencombrer: l’étape ultime

Audrey Demeyere, accompagnatrice en organisation d’intérieur de Vivement chez moi est intransigeante sur ce point: la première étape pour ranger sa maison, c’est de la désencombrer. Rassurez-vous, notre experte n’est pas une gourou du minimalisme. Nettoyage de printemps ou pas, il n’est pas question de tout mettre à la poubelle mais de se débarrasser du surplus intelligemment.

Lire aussi: 3 raisons de désencombrer sa maison selon une spécialiste en accompagnement d’intérieur

1

Doucement mais sûrement

Il faut commencer PETIT et par des choses FACILES. « C’est un peu comme un jogging, on ne fait pas 10 km du jour au lendemain. Pour le rangement, c’est le même principe » explique Audrey Demeyere. L’experte conseille de commencer par ce tiroir que l’on a toute où s’entassent des tas de babioles, de petits papiers qui bien souvent n’ont aucune utilité. Non seulement, un tiroir, c’est petit donc rapide à ranger mais surtout, il contient souvent des objets faciles à jeter. « Il est important, pour rester motivé, de voir rapidement un changement. L’idéal est d’ailleurs de prendre une photo du tiroir avant et une après. Vous n’imaginez pas le soulagement que vous allez ressentir. De plus, les petits espaces sont une belle manière de se rendre compte qu’on est capable de décider. »

2

On garde ce qui fait du bien

Jeter ou garder? C’est la question qui nous hante lorsque l’on range. Face à un objet, il y tantôt une valeur sentimentale, tantôt le fameux « au cas ou » qui vient siffler dans notre oreille. Pourtant, bien souvent, on ferait mieux d’oser et de se débarrasser de ces fameux objets qui encombrent notre esprit et notre intérieur. Pour cela, Audrey Demeyere rejoint un peu la technique de la gourou du rangement, Marie Kondo. Pour notre experte, il n’est pas bête de prendre un objet en main et de se demander ce qu’il nous évoque. Si on sent que ce n’est pas encore le moment de le jeter alors on peut le garder mais parfois c’est aussi le moment de le « remercier » et de lui « dire au revoir ». Deuxième astuce: tout ce que vous avez en double, il faut jeter ou donner. Ça ne sert absolument à rien d’avoir deux grilles-pains, quatre tire-bouchons… Souvent, on garde des objets en plusieurs exemplaires au cas ou on en perd un mais plus vos tiroirs seront désencombrés, plus il sera facile de mettre la main sur un objet directement.

3

On va jusqu’au bout de la démarche

Comme expliqué plus haut, il faut commencer petit. « Trop souvent, les gens se disent, « aujourd’hui je fais le garage », or un garage, c’est immense. En plus d’être rapidement découragé, vous risquez de bâcler votre rangement et de ne pas aller jusqu’au bout de la démarche. » Lorsque vous commencez quelque chose, il est ESSENTIEL de le terminer. Cela veut dire, si vous remplissez un sac « à jeter », il faut planifier de se rendre à la déchetterie, même principe avec votre sac « à donner ». Cela intervient également, si vous prévoyez de nettoyer les foulards avant de les ranger etc. Si vous ne terminez pas la démarche, vous ne faites finalement que déplacer le problème.

C’est à vous de jouer, désormais

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.