Home Lifestyle Le peegasm, la pratique dangereuse pour atteindre l’orgasme

Le peegasm, la pratique dangereuse pour atteindre l’orgasme

Shutterstock
Shutterstock

En matière de sexe, l’imagination est infinie ou presque. La preuve avec le peegasm, cette nouvelle tendance exclusivement féminine et visant à atteindre la jouissance en se retenant d’uriner durant l’amour. Une pratique qui ne serait pourtant pas sans risque.

Peaking, orgasme cervical, … les méthodes hot se suivent et ne se ressemblent pas. Dernière en date, le peegasm (de pee pour faire pipi), un procédé ne fonctionnant semble-t-il que pour les femmes. Il est basé sur l’idée que l’on peut ressentir de petits orgasmes en allant aux toilettes après s’être retenue durant une longue période. Biologiquement, cette jouissance s’expliquerait par la proximité du clitoris et du vagin, de l’urètre. En se vidant d’une grande quantité d’urine, le col de la vessie, stimulerait donc les nerfs du bassin, entrainant un plaisir intense et d’autant plus grand après un rapport sexuel.

Attention danger

En plus de manquer de glamour, le peegasm est surtout jugé dangereux par le corps médical, qui l’estime capable d’entraîner des infections urinaires, des calculs rénaux et d’abîmer les reins. Se retenir trop longtemps est en effet particulièrement mauvais pour le corps, l’urine qui stagne dans la vessie amenant des bactéries à s’y développer. Il est d’ailleurs conseillé de ne pas attendre plus de 15 minutes lorsque l’on ressent l’envie de faire pipi et d’uriner en tous les cas toutes les trois heures.

Autant dire qu’orgasme ou pas, mieux vaut trouver d’autres solutions pour pimenter ses moments sous la couette.

Quelques possiblités:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.